Génocide

Ca y est : les types des Nations Unies sont arrivés ce matin.

Deux grands diplomates – un Paraguayen et un Nigerian – engoncés dans leurs costumes Armani, et suivis d’une dizaine de casques bleus Moldaves et Sri Lankais.

Ils brandissaient bien haut un mandat de la Cour Internationale de Justice et un autre du Tribunal Pénal International.

Accusation de Génocide.

Et bin putain.

Je ne pouvais pas couvrir plus longtemps ses agissements de toute façon.

Ils se sont saisis d’elle. Je ne sais pas si je la reverrai. J’ai bien vu à leurs regards, lourds de reproches, que je serais aussi visé par une prochaine procédure. Après tout, c’est « pour moi qu’elle agissait ». Bin voyons… Facile à dire…

Ils ne comprennent rien.

En tous cas, je risque d’être entendu comme témoin…

Et voilà, ils sont partis. Le véhicule blindé russe peint en blanc et frappé des lettres UN a démarré, suivi par la berline allemande qui emmène ma petite cueillere préférée, accusée d’un génocide sur 4812 pots de Yaourt…

Quelle belle éfficacité décidement, les Nations Unies…

Welf