C’est à vous, ma soeur…

Il y a deux mois, j'ai eu la chance de participer à un shooting photo incroyable, en costumes, dans un authentique château provençal. La preuve que j'y étais, c'est qu'on peut me reconnaître sur l'affiche de l'expo.
 
 
Hélène Rock est une photographe talentueuse et passionnée, du genre à se donner à fond et à refuser toute concession. Elle a remué ciel et terre pour monter ce projet.
L'exposition sera visible en juin, puis en septembre, sur le lieu même des prises de vue : au château de Vins sur Caramy, dans le Var.
 
Je crains de ne pas pouvoir me libérer pour le vernissage qui aura lieu dans un mois, mais j'aurais vraiment aimé y être.
Sudistes, allez m'y voir, au moins en photo !
 

Le pardon de Pella

D'ici quelques minutes, je serai lancée à fond dans le NaNoWriMo de l'année. Mais en attendant, voici ma contribution à l'opération "Les auteurs de SFFFH francophones ont du talent !" :


Le collectif nous invite à publier gratuitement un extrait d'une œuvre. Pour ma part, j'ai choisi de publier via Smashwords une nouvelle complète, inédite, donc je lis souvent un extrait lors des concerts de The Deep Ones. D'ici quelques jours, elle apparaîtra sur d'autres sites de distribution.


Ce matin, la mer, qui d'ordinaire emporte tout, a déposé quelque chose. Pour Myndra, la rencontre est douloureuse : elle renvoie la jeune femme tout droit aux ombres de son passé. Mais n'est-ce pas aussi l'occasion de faire la paix avec elle-même ?

Pour la télécharger au format de votre choix, cliquez ici !
Et n'hésitez pas à laisser un avis.

Les auteurs francophones ont du talent (et moi aussi)

Ma nouvelle Le pardon de Pella a été retenue dans le cadre de deux appels à textes successifs, pour des ouvrages qui n'ont finalement jamais vu le jour. J'en conclus qu'elle n'est pas mauvaise et qu'elle mérite de rencontrer le public. J'en lis d'ailleurs souvent un extrait, lors des concerts des Deep Ones.

Dès le 1er novembre, le texte sera donc disponible en téléchargement gratuit, dans le cadre de l'opération "Les auteurs de SFFFH francophones ont du talent !"

En attendant, voici déjà la couverture, que je viens de terminer.


Excellent week-end et à bientôt !

Rencontre avec le bulletin municipal

Est-ce le début de la célébrité locale ? En tout cas, j'ai passé une heure à discuter avec une rédactrice de mon bulletin municipal, laquelle a ensuite sué sang et eau pour résumer notre entretien aux quelques centaines de signes qu'on lui accordait.
Je trouve qu'elle s'en est plutôt bien tirée.

Voici le résultat, dans le numéro de septembre trouvé aujourd'hui même dans ma boîte aux lettres :

(clico clico sur l'image pour la voir en plus grand)

Éclats de Rêves, un n°23 avec du Oph dedans

Le numéro 23 du fanzine Éclats de Rêves vient de paraître, et j'ai la joie d'en partager le sommaire avec une belle brochette d'auteurs talentueux.


Iconicide, d'Ophélie Bruneau
Apocalypse Flying Circus, de Gabriel Féraud
L'Apocalypse pour les nuls, de Magali Lefebvre
Mises à jour, d'Enola Deil
Dieu est mon copilote, de Karim Berrouka
Illustration de couverture et intérieure de Fay'Raya.

Disponible au prix de 4€ (+ frais de port éventuels)

Piments & Muscade 21 : La corde au cou

Couverture Ophélie Bruneau

Tout le monde connait l'expression populaire "se faire passer la corde au cou". Pour ce numéro 21 de Piments & Muscade, nos auteurs l'ont détournée. Ils ont joué avec, nous offrant une vision épicée et pétillante des jeux du bondage.
Le tout en mélangeant joyeusement les genres, comme à notre habitude : vous trouverez donc forcément votre bonheur, entre contemporain, historique ou onirique, entre réalisme et fantastique.
Ouvrez donc ce nouveau numéro, vous vous laisserez bien attacher... promis, nous ne serrerons pas trop les nœuds.

Au sommaire :
Mémoires d’une corde, de Rosumée
Fixations, de Laëtitia Genetay
Cuir et lacets, d’Anne Rossi
Entraves et découvertes, de Luce Basseterre
Erreur de jugement, de Laëtitia Genetay
La lettre à Élise, de Véronique Sauvonnet
Entre ses mains, de Marie Angel
L’enlèvement, de Laëtitia Genetay

Le cahier d’histoires (Cécile G. Cortes)

Un billet qui paraît sous l'intitulé "Paruchonnes" ! Chouette !
Sauf que, attention, ce n'est pas moi qui ai écrit l'ouvrage, mais mon excellente et talentueuse camarade Cécile G. Cortes.
En revanche, j'ai eu le plaisir et l'honneur d'en composer la couverture.



Je m’appelle Louison. J’aime pas mon prénom. Surtout à l’école. Louison, paillasson, Louison tête de con.
Par chance, j’ai des vrais amis, ceux du club des Prénoms Pourris. On s’amuse bien, même si mon petit bonheur s’effondre : Maman attend un bébé et n’en a que pour lui ! Ce n’est pas compliqué, elle passe des heures sur le cahier d’histoires de numéro deux. Le mien a l’air tout pouilleux, à côté. Enfin, quand il veut bien se montrer. Du coup, je me demande… Si le cahier disparaît, est-ce que le bébé disparaît aussi ? 

(oui, je l'ai déjà dit, mais ça ne fait pas de mal de le répéter)

Piments & Muscade n°20 : À la Fleur de l’Épée

Il est d'ores et déjà disponible, alors faites-vous plaisir ! 

Piments & Muscade n°20 : À la fleur de l'Épée
(couverture 100% Ophélie Bruneau)

Qui n’a jamais rêvé devant un livre ou un film de cape et d’épée ? D’Angélique aux Trois Mousquetaires en passant par Fanfan la Tulipe, ces aventures hautes en couleurs, riches en rebondissements et en séquences subtilement épicées, forment un pan majeur de la culture populaire.
Pour son numéro 20, Piments & Muscade vous emmène sur les traces de ces héros toujours bondissants, qui combattent les injustices en rêvant aux courbes d’une jolie dame… ou aux pectoraux d’un bel escrimeur.

Sommaire :
Une bagatelle, de Marie Loresco
Enchantement au défi, de Nadège Ancoly
Clair-obscur, de Marine Clabaut
Archéogenèse, de Patrice Verry
Maîtres et phénomènes, de Laëtitia Genetay