AElectrogène

Et le « il FAUT », c’est que si leurs compositions studio (un studio au moins aussi perfectionné que celui de ZoC Radio[un informateur qui se fait connaitre sous le pseudonyme de G. Oogle nous a permis de trouver un document rarissime: [une séance d’enregistrement du groupe AElectrogene pour que vous voyiez que c’est aussi chaotique qu’une émission de ZoC ]]) sont plutôt calmes, c’est sur scène qu’ils donnent la pleine mesure de leur folie.

Continuer la lecture de « AElectrogène »

Quand les Dieux buvaient

Les fées vues par Oph en 2003

Notre monde était autrefois plat et magique, puis il y eut la guerre, la folie des hommes, et les Dieux se retirèrent, obligeant la Terre à prendre sa forme sphérique pour se conformer aux lois de la physique. Mais il reste, par endroits, des fées, des gnomes et des gragons [[Ceci n’est pas une faute de frappe. De même, chez Catherine Dufour, le père du roi Arthur s’appelle Uther Pengragon.]].
_ Sur ce postulat de départ extrêmement classique (qui, dans cette version résumée, pourrait même rappeler le Silmarillion), Catherine Dufour a construit un monde unique, à la fois comique, absurde et merveilleux. Dans sa série Quand les Dieux buvaient, elle réussit le tour de force de nous faire croire au père Noël et de nous emmener au pays des fées, tout en portant un regard cynique sur notre propre histoire. Preuve que la bonne « fantasy burlesque » n’est pas l’apanage des Anglo-Saxons.

Continuer la lecture de « Quand les Dieux buvaient »

Tarte aux pommes express

Vous avez invité des gens à dîner et vous voulez changer du gâteau Alsa que vous leur servez toujours, faute d’avoir mis des points en compétence Pâtisserie? Pas de soucis, voici une recette qui vous permettra de passer pour un chef pâtissier en deux temps trois mouvements. La seule contrainte technique est de savoir utiliser un couteau et un four.

Continuer la lecture de « Tarte aux pommes express »

Aelectrogène chez Moe

carton_ae_moe2.jpg

carton_ae_moe2.jpg

Salut !

Ælectrogène repasse en ville, après quatre mois de voyages.

Le groupe chante les Catacombes de Paris, la Seine et la Place Saint-Michel, puis vous mène dans la vallée de San Ysidro, en l’An I, avec Philibert Aspeirt et Superflux.

ÆLECTROGENE au MOE’s Bar

Jeudi 26 mai 2005

283 rue Saint-Jacques (Paris 5, RER Port-Royal)
à 21h. Entrée libre.

Affiche par Armel

Radiohead

pablohoney.gif

« Yesterday I woke up sucking a lemon,
_ A lemoooon! »

Le titre de « plus grand groupe de rock anglais » est aussi convoité que souvent remis en jeu. Un observateur éclairé de cette compétition qui n’en est pas une disait un jour que Radiohead pourrait sans problème prétendre au titre, mais que cela ne les intéressait pas [[A noter que si certains estiment que Radiohead est le meilleur groupe de sa génération, d’autres pensent que c’est surtout le groupe le plus surestimé de sa génération. Pour info, je ne me range dans aucun des deux camps.]]. Le groupe de Thom Yorke préfère en effet rester un OVNI: Objet Versatile Nullement Inféodé.

Continuer la lecture de « Radiohead »

Jingle 2005

D’un point de vue technique, cet échantillon audio est l’exemple type de ce qu’il ne faut pas faire: synthé fleurant bon le Bontempi, acteurs pas convaincus parlant dans un micro pourrave (le mien [[Des tests effectués par Skro semblent indiquer que ce micro de karaoké acheté pour 15 euros à Carrefour ne prend à peu près correctement que ma voix. « La voix de son maître », en somme.]]) et mixage approximatif. D’un point de vue sportif, en revanche, c’est tout de même LE jingle réalisé en 40 minutes chrono, musique comprise, tout en écoutant l’émission de ZoC Radio qui passait à ce moment-là… Défi relevé, puisque Welf a pu diffuser le jingle en fin d’émission. Mais bobo les oreilles quand même.

Continuer la lecture de « Jingle 2005 »