Les Stooges

Les Stooges ne sont pas des Chaotiques. Sauf Oph et Nounours, qui sont biclassés. Ils n’ont d’ailleurs, en soi, guère de rapports avec ZoC Radio, mais ils ont toutes les qualités requises pour mériter le qualificatif tant convoité de « copains ».

Continuer la lecture de « Les Stooges »

Oph

Oph

« Née en 1979 et toujours pas morte » serait une bonne biographie à la Pratchett, mais d’une part, je ne suis pas Pratchett, et d’autre part, une description aussi succincte ne saurait satisfaire mon narcissisme, doublé depuis le début de l’année 2005 [[Suivant un lien vers un générateur de bonnes résolutions aléatoires, je suis tombée sur « Take over the world », et depuis, je me prends pour Cortex.]] d’une mégalomanie grandissante.

Continuer la lecture de « Oph »

Un masque étonnant à Lyon

Masque de No - Musée Guimet - Lyon 6e

Voici une photo étonnante. Ce n’est pas un montage, promis.

Il s’agit d’un masque de théatre japonais No, éxposé dans le 6e arrondissement de Lyon.

La ressemblance avec notre Président est frappante. Je dirai qu’on reconnait Chirac à 82% dans ce masque…

Bien entendu, c’est Chirac qui ressemble au masque, pas l’inverse. Le masque n’a que 150 ans, alors que Chirac en a quand même presque 80…

Je pense néanmoins que l’éclairage et la photo jouent beaucoup dans la ressemblance. Le mieux est peut-être de venir vous faire une idée à Lyon!

Ah une dernière chose: par les temps qui courent, un masque de « No » cela ne sert pas vraiment la Présidence… Un masque de « Yes » aurait sans doute été mieux accueilli par le locataire du palais de l’Elysée.

Welf, chroniqueur du dériDoire

Masque de No - Musée Guimet - Lyon 6e

Consign to Oblivion

Le 21 avril dernier est sorti dans les bacs de toutes les bonnes crémeries (et aussi de certains magasins pompeusement appelés « fournisseurs de produits culturels »[[un terme plus adéquat serait « fournisseurs de produits sous-culturels, plus quelques bons trucs, mais il faut fouiller »]]) le nouvel (et deuxième) opus d’Epica, intitulé « Consign to Oblivion »

Continuer la lecture de « Consign to Oblivion »

Monter un studio

SC300: ya pas moins cher!

Bon cette fois c’est décidé, vous allez sauter le pas : vous voulez faire de la webradio.

Un ami, contaminé par une knarfite aigue, vous a dit que votre pauvre carte son interne soundblatruc et votre micro blaster c’était de la daube. Et pourtant il a commencé sa radio avec sa, le fumier [[coucou Oph :7]].

Au niveau technique, il vous faut :

– un micro statique
– une table de mixage avec alim phantom
– une carte son potable
– une connexion ADSL (avec un bon taux d’upload)
– un PC raisonnablement puissant
– un bon casque
– plein de câbles aux noms étranges
– un truc à boire et à manger, c’est long tout ça

Avant toute chose, où trouver des avis sur le matos et où acheter du matos ?

Il n’y a pas 36 endroits ou les conseils sont bons, les gens informés, et les références exhaustives : allez sur

www.audiofanzine.net

Franchement, je n’ai jamais été déçu par les conseils. Au début, misez sur les matériels pour lesquels de très nombreux avis ont été donnés. C’est mieux !

Pour acheter le matériel, vous pouvez aller chez votre revendeur local. Mais souvent il se prend une marge comme un porte-avions. A titre indicatif, le micro Oktava MK-319 qui équipe ZoC, PoC et Knarf coute environ 150 euros sur le net et le triple en France !

Une excellente adresse (c’est là qu’on va) :

www.thomann.de

Thomann est un magasin Allemand (pas de panique, posez ce Berlitz, le site est en français-anglais) qui propose un service VPC impeccable, un catalogue énorme et une garantie de 3 ans avec délai de reprise de 30 jours.
Que demande le peuple ?

En plus, leur usine, T.bone, fabrique un tas de matériels cheaps et d’un excellent rapport qualité prix. Dont des… micros !

Parlons micro. On trouve dans les grandes surfaces divers micros de « karaoké » à « Professional machin bidule super sound »… En général c’est de la daube.

Vous comptez monter un « studio ». Donc vous pouvez (et devez) prendre un micro statique. C’est-à-dire un micro… de studio. Knarf explique ICI tout bien pourquoi il vous faut un statique.

Quel micro choisir ? Bonne question.

ZoC radio a commencé avec un simple gooseneck dynamique sur XLR (j’ai honte je sais). C’est potable au début, mais pour le prix, vous pouvez avoir un statiaue à alim phantom maintenant.

Voilà ce que je vous propose comme config minima :

Un micro t.bone SC300
SC300: ya pas moins cher!

Son pied de table

Un filtre antipop

Un minirack Bheringer UB802

Si on prend en compte les cables correspondants (je vous laisse chercher :)) on arrive à environ 100 euros pour la partie « micro ».

Et là je vous vois venir: pourquoi pas « juste un micro »?

Je m’explique.

Le micro statique SC300 c’est le moins cher de sa catégorie. Pour faire bien, il faudrait un micro avec coupe-bas propre, et disposant d’une suspension comme le SC400. Il est déja bien plus cher.
Pas possible de tirer les prix de ce côté.
SC400 de chez T.bone

Le pied de table, c’est indispensable: il faut avoir les mains libres pour faire de la radio. une main pour le verre et une main pour le tambourin/souris/frapper Qumran

Le filtre anti plop est vraiment important. Il évite ces « pfeu » qui s’entendent dans les micros quand vous parlez trop près sur certaines consonnes comme… le P.

Le minirack maintenant…

1) les micros statiques ont besoin d’une alimentation phantom 48 volts. Cette petite console est la moins chère à disposer d’une alim phantom.

2) il faut un minimum de préamplification et de mixage avant d’envoyer le signal de votre micro dans votre carte son. Les micros t.bone ont une « bosse » dans les mediums, ça se corrige très bien.
UB802: tout petit mais avec une Phantom

Notez que si vous avez une super carte son avec des prises XLR et alim phantom (comme l’EMU 1820) le minirack n’est PAS indispensable. Mais ça coute 400 euros !

Bien: vous voila branchés?

Il vous faut une carte son.

Si vous souhaitez faire de la webradio à plusieurs sur le net via des logiciels de communication (skype au hasard), vous aurez besoin d’une carte qui limite le « lag » au maximum. En clair, du protocole ASIO.

Pas de panique: vous pouvez faire sans!

Sur audiofanzine vous trouverez une bonne selection de cartes par exemple:

l’EMU 0404 est la carte de Skro. Elle vous permet d’avoir accès au protocole ASIO pour environ 100 euros. Avec cette carte sont vendus des logiciels dont nous reparlerons dans la partie « logiciels » justement.
EMU 0404: ASIO inside

Pour choisir une carte sachez que:

– le rack frontal c’est genial, mais cher (ici l’EMU1820 la carte de Welf)

– les connecteurs minijack, même dorés, c’est de la merde: on oublie. La surface de contact est trop petite, il y a toujours du jeu… bref trop de pertes. Préférez le gros jack bien propre [[a jack of all trades]]. La connectique RCA c’est plutôt bien.

– les critiques d’audiofanzine sont plutôt bonnes.

– attention aux logiciels en bundle avec la carte: ça compte aussi.

– Il parrait que la M Audio DA 24/96 est bien aussi: pas testé.

– ne jamais prendre de carte à interface USB: c’est leeeeent. Si vous n’avez pas de PCI (genre ordi portable) les cartes FireWire ont de bons temps de réponse. Sinon… Prennez une carte PCI!

Pour le casque:
Il faudrait un article dédié. Disons simplement que les casques AKG c’est de la balle. Ceci dit, vous allez faire de la radio: un bon casque d’écoute c’est suffisant.
Pourquoi un casque? Pour éviter l’effet larsen, car vous DEVEZ écouter le « main mix » pour avoir une idée de ce que les gens entendent. Et ce même si vous êtes seul à parler.

Et voila: branchez le minirack sur la carte au moyen de cables RCA-jack ou de jacks (équilibré ou pas). Pluggez le micro sur le minirack avec un cable XLR, règlez la préamp sur le milieu, posez le casque sur vos oreilles (faut le brancher AUSSI) et wizzz

rien ne se passe

Pourquoi?

Fallait allumer l’alim phantom! (ne riez pas ça m’est arrivé le premier jour avec l’Oktava MK319)…
MK319: la star de PoC, Knarf... Et ZoC

A titre indicatif, la config de ZoC à Lyon:

– une table 8 pistes avec coupe bas ALTO S-8 et micro gooseneck
– une carte EMU-1820
– un micro Oktava
– un PC avec un Intel 2,33 Mhz sous XP
– l’ADSL 6mo/sec (upload 1mo)
– un casque AKG K55
– un tambourrin (hélas)

Welf, qui vous parlera une autre fois des processeurs d’éffets