Le Naheulband à Dijon

Il y a des hauts et des bas dans la vie d’un groupe. On n’est pas toujours au mieux de sa forme, et personne ne peut prétendre être abonné permanent à l’infaillible réussite.


Non, je ne suis pas en train de vous farcir l’oreille de persil afin d’inventer une excuse aussi boiteuse qu’un cassoulet en boite pour expliquer le désastre d’un tennisman tricolore ou d’un club de football de la banlieue de Lyon [[les gens qui me connaissent savent que j’ai tendance à penser modestement que Paris est dans la lointaine banlieue de Lyon]].

Si je vous dis cela, ce n’est pas pour vous préparer à entendre le récit d’un désastre.

Au contraire.

Je veux rapidement évoquer ici un événement inouï, énorme, gigantesque, capital pour la compréhension de la civilisation occipitale [[l’occident sur le mont chauve ?]] : les dédicaces du Naheulband à la FNAC de Dijon.

Auprès de cet événement, le live de Maiden à Rio était une aimable kermesse de village fleurant bon le rouge en cubi, et l’enterrement (prévu) de la reine ; un repas dominical de maison de retraite à Neuilly.

Précisons donc que Penofchaos et le Naheulband étaient à la Fnac de Dijon le 17 septembre 2005, dans le cadre de leur tournée triomphale à ravers la capitale bourguignone, à pieds, et par un temps superbe.

ZoC Radio Live Events [[une branche de ZoC Worldwide Broadcasting Inc. Ltd.]] les accompagnait, avec son matériel de prise de son tous-terrains (tout ça pour dire que Skro et ma pomme étions là, avec un portable, une mixette et deux micros, mais avouez quand même que cela fait plus sérieux au niveau du biniou à condensateur).

Les employés de l’enseigne de grande distribution de livres goncourisés et de disques de pop à paillette avaient naïvement prévu une petite chaise et un coin de table, pourvu d’une quinzaine de BDs pour la dédicace.

Fnac Dijon - 17 septembre

Face à la déferlante du Naheulband, comprenant, outre PoC, l’orc Tony, le voleur Ghislain, la guerrière Lili, la magicienne Lady Fae et le ménestrel Dimitri, le staff local fut contraint de réagir avec autant de bonne volonté que de scepticisme, sans être certains que l’affluence des fans dépasse en nombre ce curieux groupe chaotique suivi de sa propre radio-porteuse de bagages.

Ce qui suivit fut une déferlante qui range le raz de marée de noël 2004 au rang des plus minables oueds taris du Sahel asséché. En trois heures fut écoulé le stock de 150 exemplaires du Tome 1 de la BD de Naheulbeuk, pourtant sorti dans les bacs depuis des torches [[je craignais qu’un lustre ne soit trop moderne dans un donjon]].

Fnac Dijon - 17 septembre

Des 2h30 d’enregistrement, ZoC Radio a sélectionné quelques passages qui vous permettrons de (re)connaître l’ambiance totalement chaotique et débile de cette mémorable journée. Pour le reste, nous remercions la FNAC de Dijon pour son sympathique accueil, et le Naheulband pour leur prestation chaotique et néanmoins épuisante.

Ah oui et… Merci pour la bière aussi.

Welf, content de pouvoir dire « j’y étais »…