Veaux, lâches, cochons, coups bas

Il va de soi que je ne suis pas la télé-réalité (d’une part parce que je n’ai pas la télé, d’autre part parce que la comptemplation de la déchéance de mes frères en humanité me laisse au mieux froid, au pire atterré), mais on ne peut plus vivre de nos jours en ignorant ce phénomène de société.
_ Voici donc un florilège de concepts, d’idées qui ont déjà, vont ou pourraient débarquer sur la grille de programmation.

Bache à lier

Le public aime l’amour (insérez ici des petites fleurs bleues, ou une peau d’ours, au choix), et donc va fondre pour les séries de télé « réalité » qui vont montrer la rencontre entre deux personnes qui vont devenir (pour au moins deux semaines) l’homme et la femme de la vie de l’autre.
_ La télé nous a déjà gratifié d’un beau célibataire choisissant parmi un harem, d’une belle jeune fille devant « découvrir la beauté intérieure » d’un « incroyable fiancé » gros et que le script forçait à être mal élevé[[j’interfère peut-être avec la version américaine, où l’Obnoxious Fiance était un monstre de pétomaine, rotomanie et humour salace…]], des « couples qui testent leur amour » en allant voir ailleurs dans une île paradisiaque avec masseurs et piscine.

Ceci dit, je ne serais pas étonné de voir apparaitre sur une chaine un peu moins politically correct du PAF que les fort consensuelles TF1 et M6[[je rappelle que dans consensuel, il y a « con », et ces deux chaines en distillent à longueur de journée…]] nous fasse une version francisée de cette émission anglaise qui avait la couleur du Bachelor, l’odeur du Bachelor, la débilité du Bachelor, mais dont la Bachelorette (oui, là, c’était la version « une fille choisit ») est… un travelo.
_ Un travesti fort réussi, mais qui « en avait dans le slip » (combien, vu le bikini qu’il/elle se trimbalait à longueur de bande-annonce, je ne sais pas, mais au moins le minimum syndical, aurait dit un docteur). J’ose à peine imaginer la tête du « vainqueur » de l’émission…

Les aventuriers du Survivaure

Ce n’est pas tout de trouver la femme de sa vie des trois prochaines semaines, mais il faut aussi appâter le spectateur avec du danger… mais pas trop quand même, rapport à l’assurance.

Ainsi, après Koh Lanta où les « aventuriers » trouvaient du bois prédécoupé et des réserves d’eau sur leur île « sauvage et déserte », après le défunt Royaume, détrôné par le tout puissant Audimat, qui devait « reconstituer le moyen-âge, après l’épisode des Simpsons où ils doivent vivre comme des quakers[[on me dit dans mon oreillette qu’il y a encore des gens qui vivent comme des quakers, mais qu’ils sont mormons.]], on peut imaginer Mars Survival Experiment.

Comme Mars est encore un peu loin, et qu’on ne peut pas envoyer n’importe quel couillon dans l’espace au frais du contribuable américain (par contre, le contribuable soviétique, lui, permet de financer la balade spatiale d’un millionaire sud-africain, mais là n’est pas la question), Mars sera reproduite dans un lieu adéquat: le désert de l’Arizona pour les américains, et le plateau du Larzac pour la France[[à moins qu’on ne délocalise, et qu’on les envoie dans la Sierra Nevada qui, comme son nom ne l’indique pas, est en Espagne, et a servi au tournage de nombreux westerns-spaghetti]].
_ Nos aventuriers seront enfermé dans une espèce de serre (pour simuler l’atmosphère mortelle de Mars, ils auront le droit de sortir, mais seulement munis d’épaisses et lourdes combinaisons modèle NASA 1959 modifié 71), où ils devront vivre, cultiver un potager, élever suelques animaux, affronter une pluie de météorites, copuler dans la piscine…

Une « grande aventure humaine »…

Big Brother is (watching) you[[Souriez, vous (êtes) filmez]]

Finalement, l’avenir de la télé-réalité, c’est peut-être le Net. C’est fou ce qu’on peut faire avec une demi-douzaine de webcams et une page web plus ou moins correctement mise à jour (et surtout, dégoulinante de pub).

Et là, on peut saluer bien fort l’initiative du gouverneur du Texas, qui utilise ces petits bijoux pour que ses citoyens puissent admirer la frontière de leur bel Etat avec le Mexique. D’ailleurs, ils ont même prévu l’interactivité, puisque les gentils spectateurs/surveillants peuvent envoyer un SMS non surtaxé ou appeler un 1-800 quelconque s’ils voient un méchant immigrant clandestin tenter de passer la frontière. En récompense, ils pourront voir une vraie intervention de la Police des Frontières en direct…

Quand est-ce qu’un consortium Endemol/Sarkoland nous pond un système comme ça pour les banlieues à problèmes? Avec un SMS légèrement surtaxé, je suis sûr qu’on pourrait renflouer le trou de la Sécurité Sociale…