L’Antre des Ours

Dans un passé déjà lointain, Oph se connectait parfois à la Bourriche depuis un appartement courbevoisien à l’équipement sonore particulièrement indigent. Ce temps-là est révolu. L’Antre des Ours est désormais demeure ivryenne, et héberge jusqu’à nouvel ordre [[En gros, au moins jusqu’à ce que le kookaburra s’installe dans un nid dûment connecté au réseau mondial.]] les duplex parisiens de Skro et d’éventuels sidekicks.


En temps normal, l’Antre des Ours est un appartement plutôt ancien, à l’aménagement vieillot curieusement rajeuni par des billyothèques suédoises et une déco vaguement gothisante. Le cauchemar de ma mère, qui ne jure que par les grands volumes, les murs blancs habités de cadres et le mobilier ancien. Le soir, l’apparement est éclairé par des écrans d’ordinateur, et animé par un drôle de gnome qui s’exclame « Bibur! » dès qu’il voit une épée, même si c’est un sabre de cavalerie.

Mais les dimanches d’émission, il suffit d’installer une table de mixage, un micro et un Skro pour changer radicalement d’ambiance. Une preuve de plus qu’il ne faut pas grand-chose pour transformer votre salon en studio de radio. Un peu de matos, un animateur appâté à la bière, et voilà! [[Comme disent nos amis anglophones… Ah, on me signale dans l’oreillette que c’est bel et bien un mot français.]]

antre-nounours.jpg

En pratique, Skro est assez sobre. J’ai tendance à boire plus que lui pendant les émissions.

Je ne désespère pas de faire un jour de l’Antre des Ours un véritable point émetteur, de façon à pouvoir faire des émissions certains soirs où il n’y a personne à la Bourriche. Mais dans le meilleur des cas, ça attendra que notre fournisseur d’accès améliore l’upload de notre forfait, ce qu’il doit justement faire dans les mois à venir.

D’ici là, on aura bien le temps de monter et de faire fonctionner cette fichue carte EMU-0404 que Welf et Skro nous ont fait acheter!

ZOph Radio