Le Groupe Sans Gain

Le Groupe Sans Gain est le groupe incontournable de la scène folklorique Lorraine. Leur bal sont toujours de grands moments de joie et de bonheur, et leur musique, entre tradition et modernité, apporte joie et bonne humeur chez les danseurs.


Le Groupe Sans Gain a été créé en 1964. C’est à la base une association qui va rapidement se lancer dans l’animation de concert, puis de bal folk. Et oui, parce que ce qu’il y a de bien avec le Groupe Sans Gain, c’est qu’il vous font danser pendant quatres heures d’affilé, et cela depuis 1979

Leur carrière discographique commence plus tard, en 1981, avec l’album « Cire tes souliers ». Elle se poursuivra avec « La Chouillogougou », puis « Folk à plein pot », un disque pour apprendre à denaser aux enfants, du premier « bal folk sur CD » à l’initiative de la maison de disque bretonne Keltia, et ensuite de quelques albums mythique, dont vous pouvez maintenant écouter des extraits sur ZoC radio : « Embuscade », « Convulsion », « Folk Nuit Blanche » et le petit nouveau « 40 », pour féter les quarante ans de se groupe dont, comme le nom l’indique, les musiciens ne sont pas rétribué pour leurs prestations.

Et oui, car c’est une grande aventure associative, qui permet à tout un chacun d’organiser où de participer à des bal folk pour des tarifs minimes. Et ça fait du bien!

En plus, le Groupe Sans Gain, c’est un répertoire délirant ( Kobo ou les P’tits Cochons), parfois poètique( Sale Affaire, Le mercenaire)… ou même fantastique( Sabbat d’Enfer, Prince d’Azur). Leur musique est riche et variée, avec un grand nombre de musiciens multi-instrumentistes alliant instruments traditionnels et électriques, et puisant dans les cultures de nombreux pays : avec eux, un cercle peut être irlandais, sud-américain ou israëlien.

Les bals du Groupe Sans Gain sont une expérience hautement recommandée. L’ambiance y est chaleureuse et convivial, et vous trouverez toujours quelqu’un ( moi par exemple…) pour vous apprendre les pas des danses folkloriques. Mais si vous ne pouvez pas venir, et bien contentez vous déjà de leur discographie !

Ghislain