Connectique

Je sais que vous vous demandez souvent « mais de quoi ils parlent » lorsqu’à l’antenne vous êtes le témoin auditif et impuissant d’une de nos pannes techniques, et que l’on cause cables XLR, jack, RCA et connectique…

C’est normal, nous aussi on est paumés. Sinon il n’y aurait pas de panne technique.

Essayons d’y voir plus clair. Tout d’abord, avant de parler de types de prise ou de cables, quelques principes généraux:

1) à quoi ça sert?

un cable sert à transporter un signal électrique. Mine de rien, ça parrait être de l’enfoncage de porte ouverte, mais il faut garder cela à l’esprit car les points suivants en découlent:

2) plus c’est court, mieux c’est.

Oubliez les abrutis qui vous disent que la longueur compte. Au moins pour les cables. Plus il est court, mieux c’est. Car on minimise d’une part les risques d’interférence et d’autre part la déperdition de signal.

3) le silence est d’or

Oui enfin en quelque sorte: pour limiter le « bruit », il faut des connecteurs « or ». Les connecteurs faits en autre métaux s’oxydent, ce qui crée des interférences et des pertes de signal. Bon c’est un point surtout important avec les cables RCA comme ils sont asymétriques (voir plus bas).

4) il faut maximiser la surface de contact et la rendre la plus lisse possible.

En clair, il faut que les connecteurs soient de bonne taille, pour bien véhiculer le signal. Il faut garder à l’esprit aussi que les trucs très anguleux créent des points de fuite électrostatique. C’est pour ça que les petites prises… Trop de jeu, et donc c’est pourri.

5) le blindage c’est pas que pour les chars

Vos cables « classiques » comme ceux qui sont au cul de votre chaine HiFi ne sont pas blindés. C’est pas trop grave s’ils font 10 centimètres, c’est grave s’ils font 5 mètres. Pourquoi? A cause des interférences électromagnétiques et des déperditions de signal. Un bon blindage (un treiili d’acier qui fait cage de Faraday) et une mise à la masse permettent de limiter les interférences et les accumulations de charges électrostatiques [[dans le meilleur des cas ça fait « wouuuum » et au pire ça pâte tout]].

D’ou nous en déduisons que, en un mot comme en cent: le jack 3.5, c’est de la merde.

Jack, c’est qui celui-là?

Posez ce disque de Ray Charles.

Le jack, c’est le câble de connexion audio que tout le monde connait. Celui dont on se sert pour brancher son casque dans son baladeur (cassette, CD, mp3), ou ses enceintes sur sa carte-son. En fait, un « jack » désigne à la fois un cable audio (même avec une prise XLR) et un format de connecteur: les petites prises rondes. Ce que moins de gens savent, c’est qu’il existe en plusieurs tailles:

  • le jack 3.5, ou minijack, qu’on trouve quasiment partout dans le joyeux monde de l’informatique et presque nulle part dans l’univers du son. Allez savoir pourquoi…
  • le jack 5.35, ou gros jack, ou TRS pour faire plus « pro ». La dernière fois que vous avez dû le voir, c’est sur la chaîne hifi de vos grand-parents, et que vous avez pleuré parce que vous ne pouviez pas brancher votre casque pour écouter du death-thrash-punk à fond sans leur faire peur. C’est d’autant plus bête qu’on va beaucoup parler de lui…
  • plein de trucs de tailles plus ou moins grosses, qui vont du tout-tout-petit pour kit mains-libres à des trucs d’avion. Des minijacks 3 bandes pour véhiculer les signaux vidéo et audio, des formats propriétaires étranges, etc etc… (photo)

Pourquoi le minijack c’est de la merde? Et bien si vous aviez suivi ce que je disais, vous auriez compris que:

1) c’est un petit connecteur. Donc surface de contact pas suffisante, blabla tout ça

2) c’est souvent pas très doré: les minijacks s’oxydent…

3) très très rarement blindé (jamais vu en ce qui nous concerne). Donc bonjour la perte de signal et le captage de la BBC si le fil dépasse 30cm [[oui oui de la BBC: c’est l’effet « antenne radio » des grands cables. Rigolez pas, avec un bon ampli ça marche super bien sans tuner. BBD, RFI ou autre station Grandes Ondes (le GO de votre antédéluvient poste Po/Go)… Note de Skro: D’ailleurs, c’est comme ça que vos baladeurs mp3 qui font aussi radio captent la radio… Si Si, relisez les petites lignes en kanji en bas du manuel d’utilisation ]].

4) dans la plupart des cas, c’est un signal asymétrique, et donc il y a ajout d’interférences.

Minute, de quoi on parle là?

bande de déséquilibrés

Oui, il faut faire la différence entre les signaux déséquilibrés et les signaux équilibrés. Et du coup entre la connectique symétrique et la connectique asymétrique.

Bon j’explique:

Un cable symétrique a une masse (à la ramasse) et deux fils par lesquels transitent deux signaux de MEME potentiel (en clair deux fois la même chose). L’un en positif et l’autre en négatif. Moralité (ceux qui suivent auront compris): ça s’annule. Du coup la moindre cochonnerie de parasite qui s’incruste sur un des signaux est éliminée lors de cette annulation. futé, non?

Bien sur, il faut des appareils qui accèptent les connectiques symétriques. Sinon, vous n’en tirerez pas partie. Au pire risquez un gros ronflement (mise à la masse d’un signal).

Les jacks asymétriques, on en trouve surtout sur les instruments de musique. Sur les guitares éléctriques on a ce type de connecteur. Mieux vaut alors un « bon jack » (un bon cable bien blindé et une connectique bien faite) pour ne pas perdre du signal.

du coup il faut quelles prises ?

Trois choix: gros jacks équilibrés, XLR et RCA (asymétrique).

Laissons tomber le minijack: si votre carte son n’a que ça… Bin tant pis, il va falloir faire avec.

Le XLR: une prise à trois broches, qu’on utilise beaucoup dans le son. Tous les micros un peu sérieux (dynamiques ou statiques) ont une prise XLR. L’avantage c’est qu’il est blindé le plus souvent (la grosse coque métal autour du connecteur). Du coup, on perd moins de signal.

Le gros jack: s’il est symétrique, il peut servir à balader un signal équilibré. Le signal équilibré est plus chaud [[plus sensuel aussi ouai]], il a plus de patate et bien moins d’interférences. On utilise les gros jacks pour relier entre eux les appareils de traitement du son (table de mixage, compresseur, gate, rack de carte son, moulin à café et préampli à lampes)… Ce sont des cables de « patch ».

Vous avez deja vu des jacks symétriques: ce sont les « jacks stéréo » du grand public. Pourquoi steroe? Parce qu’on s’en sert généralement pour trimbaler deux signaux sur la même prise. Pouah![[on fait les dégoutés intégristes, comme tous les néophites puants.]]

Le RCA: c’est un connecteur asymétrique (ouai un seul signal). Ce sont les prises qui sont à l’arrière de votre chaine HiFi ou de votre ensemble Home Cinéma. Bien qu’ils soient asymétriques, des cables RCA avec connecteurs or, blindage pro et bonne qualité… Ca convient super bien pour trimbaler un signal. C’est pas aussi bon que le XLR équilibré, mais pas loin.

connecteurs.jpg

De gauche à droite: un connecteur XLR, sa prise femelle, un jack asymétrique, un jack symétrique branché et un autre non branché, deux cables RCA (toujours un branché et l’autre non) et un minijack. Notez que le minijack n’est pas branché, car sur la belle table Alto S8 il n’y a PAS de prises minijack. Forcement, c’est de la merde.

Il éxiste d’autres connectiques: le SP/DIF (Sony Phillips Digital Interface) et les connecteurs optiques (les petits bouchons au cul de votre lecteur de DVD et de votre carte son[[sisi même une Realtek 97 de carte mère a un bouchon optique maintenant]]).

Ce sont de très bons formats de connectique: une liaison optique par exemple, c’est la garantie d’un signal clair et sans pertes (et là, apparaissent les VRAIS defauts de la carte son :D)…

Problème: on en trouve pas partout…

Et voila. C’est simple, non?

Et n’oubliez pas: le minijack c’est de la merde.