The Arcade Fire

L’album de l’année. Voir l’album de l’année d’avant, ou celle encore avant, etc…


Tout d’abord qu’est ce que The Arcade Fire ?

Un groupe de 5 membres (bien que sûr scène ça grimpe plus haut avec des violoncellistes et tout), autour du centre pensant, le couple Win Butler/Regine Chassagne.

Groupe canadian, aux influences multiples : The Talking Head, The Pixies, David Bowie,…

Et quel style pratiquent-ils ces canadiens ?

Difficile à dire… Peut-être du rock symphonique, peut-être de la pop épique, ou peut-être simplement un melting pot jouissif et unique. Un son complétement ancré dans notre époque, The Arcade Fire semble être la bande-son d’une vie. De cette musique se forme des sensations et des émotions, que rarement la musique arrive à illustrer. Mélancolique mais tout autant vivifiante et exutoire. Les chansons vont de la ballade triste mais belle, au pur rocker jouissif.

Funeral est leur premier album.

Et déjà le buzz sur internet est monstrueux. Grace à des webzines comme Pitchfork et leur critiques dythirambiques le buzz autour du groupe fût considérable. Et bien que le côté « hype » retombe souvent comme un flan, ici on ne peut s’inclier devant un tel premier album.

Autour d’instruments classiques du rock (guitare, basse, batterie et claviers) viennent s’ajouter des sonorités peu communes (accordéons, xylophone, harpe, violons, percussions en tout genre,…). Sur scène c’est encore plus impressionant parait-il. Les musiciens changeant fréquemment d’instruments en plein milieu des morceaux.

Les morceaux contenus sur la galette frisent presque tous le sublime (seul peut-être Neighborhood no. 4 (Kettles) frise l’indigestion)

Entre l’ouverture chorale d’un « Wake Up », les accords d’accordéon sur « Neighborhood no. 2 (Laïka) », les avalanches de notes aux pianos au début de « Neiborhood no. 1 (Tunnels) », le final disco de « Crown of Love », les violons envoutants cloturant « Rebellion (Lies) », … On peut continuer longtemps comme ça.

Que dire.

Allez simplement ici pour écouter 3 morceaux en streaming.
Si vous n’aimez pas, c’est que vraiment vous n’avez pas de coeur. :p