AElectrogène

Et le « il FAUT », c’est que si leurs compositions studio (un studio au moins aussi perfectionné que celui de ZoC Radio[un informateur qui se fait connaitre sous le pseudonyme de G. Oogle nous a permis de trouver un document rarissime: [une séance d’enregistrement du groupe AElectrogene pour que vous voyiez que c’est aussi chaotique qu’une émission de ZoC ]]) sont plutôt calmes, c’est sur scène qu’ils donnent la pleine mesure de leur folie.


AElectrogène ne fait pas exception à la règle. Les auditeurs réguliers de ZoC connaissent leur chanson « Dans les catacombes »[l’anecdote du jour, c’est que si on se balade dans les catacombes pas pour touristes, on peut rencontrer des gens qui connaissent cette chanson, par l’intermédiaire de [St-Google ]], qui, bien que très sympatique, laisse les amateurs de gros metal bourrin que nombre d’entre eux sont au fond d’eux un peu sur leur faim[[cette phrase est absconse, j’ai peur, mais je n’ai pas el temps de me relire]].

heureusement, sur scène, tout change! Déjà, il y a du public, qui s’entasse dans les bars toujours trop petits[[heureusement, hier soir, j’étais dans le « carré super VIP », ce qui m’a permis de siroter ma pinte dans un confort appréciable]], qui est chauffé à blanc[[il faut dire que les membres du groupes ont tous leurs cohortes de groupies internationales]], qui trépigne, qui chante, qui fait « Ouaiiiiis »… Un public normal, quoi.

Et puis il y a le groupe, avec en vrac:

  • un batteur électrique[[i.e. avec ces toutes nouvelles batteries électroniques qui se vendent super cher même chez Thomann]]
  • un homme à l’harmonica[[sans cache-poussière beige]]
  • un chanteur-guitariste chevelu
  • une flûtiste énervée[[un doute m’étreint soudain, je ne sais plus si la référence que je fais incluait une flûtiste ou une harpiste…]]
  • un clavier bien tempéré
  • une basse sans propriétaire fixe[[oui, de temps en temps, l’homme à l’harmonica pique la guitare du chevelu, qui vole la basse du bassiste, qui lui se rabat sur une autre guitare]]
  • un trompettiste[[oui, c’est plat, mais là, panne d’inspiration]]

qui joue ses morceaux avec énergie, des intros rallongées au possible, des solos enflammés, du jeu de scène[[enfin autant que la scène, toujours trop petite, le permet]], un rythme d’enfer…

Il y a des groupes qui sont principalement des groupes de studio. AElectrogène reste avant tout un groupe de Seine!