American Ninja 5

Bon, je ne vais pas me cacher plus longtemps: si j’ai regardé American Ninja 5, c’est parce qu’il était livré dans le même boitier qu’American Ninja 4. Mais je n’allais pas ne pas regarder ce qui dès le titre annonçait un monument de film de Ninja….


Joe est un ninja pas comme les autres. D’abord, parce qu’il est blanc[[en fait, ce n’est pas si rare, il y a aussi Chuck Norris et Mickael Dudikoff]]. Mais lui, il est avant tout américain. Et il s’entraine dans un dojo en Floride avec son copain Tadeshi[[qui joue son propre rôle]], en vivant sur son petit bateau, dans une marina.

Jusqu’au jour où sa vie bascule.

Alors qu’il rentre paisiblement sur son petit bateau après sa séance d’entrainement ninja (une scène de générique où on le voit successivement éviter des bouts de bois qui se balancent, attraper une balle de ping-pong à travers un collet à lapin et couper des pommes en les tapant sur un katana), c’est le drame: une femme a entièrement reverni sa cabine, la rendant inhabitable[[on apprendra par la suite que c’est une ruse de la part de la fille pour prendre contact avec lui…]]. Par dessus le marché, son maitre ninja[[incarné par Pat Morita, maitre en arts martiaux depuis Karaté Kid]] le charge de prendre soin de son appartement, de ses bonsaï, des poubelles… et de son petit fils, qui n’est autre que le dernier héritier du clan des Ninjas…

Pour tout vous dire, les gentils ninjas sont mal barrés. Parce qu’entre « l’Américain » et l’autre espèce de préado[[qui pourrait ressembler à un kikoo, si l’on remplace ses « c’est top » par « lol »… A noter: sa casquette multicolore et sa super-sonsole-portable qui, comme dans Matrix, lui permet d’apprendre à piloter des 4X4, des fourgons de police et des bimoteurs des années 50]], le relève est bien mal assurée…

Heureusement, tout s’arrange. La fille[[dont le plan drague a super bien marché]] se fait enlever par des méchants, pour faire pression sur son père, un scientifique manipulé[[il faut croire que tous les scientifiques gentils (oui, les méchants scientifiques travaillent toujours pour eux-mêmes, ou en tant que fidèle acolyte en accord avec le grand méchant) sont des cons, parce qu’ils se font toujours manipuler…]] par un trafiquant d’armes, au Vénézuéla. Joe et le gamin s’envolent donc dans la soute de l’avion qui ammène la fille là-bas, après la première poursuite en 4X4 du film.

Je vous passe les détails: Joe se fait arrêter par la police, libérer par le mioche, le grand méchant ninja[[qui sert d’excécuteur des hautes et basses oeuvres du grand méchant]] se révèle être l’homme qui a tué son père, le gamin veut se venger, il suit une formation ninja en une soirée, et tout ce petit monde va poutrer la gueule des méchants dans un hôtel grand luxe, dont les caves ressemblent plus à l’entrepôt d’une usine de cartons vides à Rungis qu’à autre chose, et tout finit en apothéose par un combat final dans un vieux bimoteur des années 50…

On pourra voir dans ce film

  • une séance de formation ninja, avec katas et tout
  • des ninjas de toutes les couleurs (verts, jaunes, violets… Ils ont dû recycler les costumes d’American Ninja 4)
  • des pièges ninjas
  • des disparitions dans des boules de fumée
  • un méchant ninja aussi caricatural qu’un personnage de Street Fighter
  • un petit chien
  • et même… des ninjas latino-américains! Non, ils n’ont pas de sombrero, mais ils parlent avec un accent mexicain d’opérette à couper au couteau…

On ne verra pas dans ce film

  • Chuck Norris, malgré le côté sud-américain du film
  • Bruce Willis. Joe ne sauve pas le monde, juste sa poule, et en se demandant pourquoi il est là toutes les dix minutes
  • de révolution, ce qui décrédibilise le côté « Amérique du Sud » de l’histoire… ceci dit, il y a bien un dictateur qui apparait dix secondes
  • d’extra-terrestres ni de croisés. Ce n’est pas un cross-over[si vous voulez un cross-over, lisez la chronique des [Croisés de l’Espace, ça devrait vous faire plaisir]], c’est un film de ninjas sérieux[[enfin ça essaie…]]

Conclusion: faut-il voir ce film?

Heu, si on vous le prête, pourquoi pas. Si vous le trouvez en cadeau-bonus dans un paquet de lessive, envoyez la marque à la rédaction, ça l’intéressera. Mais n’allez pas claquer 10 € dans ce film. Il n’en vaut pas la moitié[[pour info, j’ai acheté le pack American Ninja 4 et 5 pour 7 €… Je n’aurais pas payé plus.]]