2007 – L’odyssée de « Laisse ta place »

2007… La superproduction qui fait rêver tous les acteurs. Le casting est ouvert, et on se bouscule déja au portillon. En exclusivité mondiale, ZoC Radio vous livre les dessous de la lutte sans merci entre les stars du grand écran (de fumée), les petites anecdotes et les potins sordides…

Rappelons que le tenant du rôle est actuellement Jaques Chirwayne.

Chira_wayne.gif

Le Duke est attaqué de toute part par les jeunes loups kinenveulent. Menacé, villipendé, il reste quand même l’immortel héro de « la dissolution: Fort Alamo ».

Alors que tout le monde pensait qu’il allait passer la main après une ultime aparition dans « prends l’oseille et tire toi », il laisse planer le doute sur sa participation au casting de 2007. On sait qu’il a par ailleurs un projet d’album de rock, qui serait intitulé « les portes du pénitencier »

Travaillant nominalement « sous ses ordres », mais roulant en fait pour eux même, deux jeunes loups charismatiques se partagent les faveurs de la boite de production United Movies & Pictures (UMP): Dominique Villephutch et Nicloas Sarktsky.

Soul-villepin.gif

Villephutch est en principe le bras droit du Duke. On l’a vu dans plusieurs rôles, dont le plus célèbre reste « Face à Face », à l’ONU, où il donnait la réplique à l’acteur américain James Ealr Powelljones. Dominique obtint pour cette prestation le prix du meilleur brushing face à une caméra.

sarkostarsky.gif

Sarktsky reste, qant à lui, collé à son image de flic dur, mais aussi de traître qu’il incarnait dans le fameux « Iznogoud et le Pélican », dans lequel il donnait la réplique à Edouard B. Pour l’instant, Sarktsky a la faveur des enquêtes d’opinion sur Elysewood Boulevard. Mais les stars montent et descendent avec la même vertigineuse inconstance.

En outre, ces deux là feraient bien de se méfier de celui qui donna tant de fil à retordre pendant le casting de 2002, Jean Marie le Pit.

jeanmarielepit.gif

Primé pour « La métamorphose des cloportes en électeurs » et pour « Auschwitz mon loulou » (remake discutable de « Hiroshima mon amour »), l’acteur trash du cinéma de la « Films Nazillards » a des chances de créer à nouveau la surprise, comme quand il triompha de Christopher Lloyldnel Jospin.

doc_lloydnel_brownpin.gif

Ancien outsider du Duke, il fut impérial dans « pour qui sonne le glas », et prix d’interprétation pour « le petit baigneur II », tourné à l’Ile de Ré.

Il apparait comme une sorte de « Joker  » pour le « Productors Studio », et laisse planer le doute sur sa participation au casting. Caprice de star! On sait qu’il aimerait que le prochain film de 2007 ait pour titre « retour vers mon futur », et après-tout, quelle star n’a jamais fait ses adieux puis un come back…

Il se méfie, comme tous les acteurs du PS, de Demi Segomoore

Segomoore.gif

Impériale contre Jean Pierre Quasimoraf dans « notre dame des pays de Loire », elle peut compter sur sa plastique irréprochable (par rapport aux autres acteurs du Productions Studio).

Ce n’est pas Martine Balaskaubry qui pourra lui faire de l’ombre, malgré sa prestation dans « A Lille chez Maurice » et « les 35heures de du Con d’or ».

Martine_Balaskaubry.gif

Il ne faut pas oublier que le « Productions Studio » est actuellement dirigé par le fidèle compagnon de Segomoore, François Leflan.

hollandflanby.gif

Certains voient en lui le side car du tandem idéal aux côtés de Segomoore. Il serait son Jerry Lewis, ou son Pierre Richard.

Au Productions Studio, les candidats ne manquent pas. Bruce Fafa se tient en embuscade, après sa prestation dans « l’homme qui dit non ». Il reste néanmoins marqué par le fiasco en salles de « sang pour sang ».

Bruce_Fafa.gif

Deux autres membres du PS peuvent prétendre barrer la route à Segomoore:

Dominique Strauss-Cremer, qui a laissé un souvenir marqué pour son rôle de « Commissaire au Comptes » dans « la Grande Embrouille ».

strauss-cremer.gif

Jack Languedecaniche est toujours présent aussi, même si la plupart des analystes de l’Elyséwood pensent qu’il a fait son temps.

Jack_Langue_de_caniche.gif

Les petits studios indépendant sont dans la course aussi, même si leurs chances sont moindres. le United Deluxe Films présente François Bayharpoux, acteur qui ferait bien de rester muet pour conserver des chances de passer le premier tour de casting.

francois_bayharpoux.gif

Toujours populaire après sa préstation dans « the postman », Kevin Besansner est au coude à coude avec Arlette Girardo, l’égérie de « c’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » et « faux pas prendre les enfants du bon Dieu pour ceux de Marx ».

oliver_postman.gif

arlette_girardo.gif

Enfin, signalons la possible entrée au cinéma d’un acteur venu tout droit du théâtre, José Burtbovey, à la moustache légendaire, qui s’illustra dans les pièces burlesques « les faucheurs de marguerites transgéniques » et « cours après moi gendarme ».

burt-bovey.gif

Bien sur j’en oublie, comme Charlton de Villiheston du film « le Chouan du départ », et Michelle Alliot-Maryline de « les bidasses en folie » et « Jurassic Parc : Clémensaure ».

ZoC Radio vous tiendra au courant de l’évolution du casting. Ca promet d’être sanglant sur Elyséwood Boulevard. Les étoiles vont monter et déscendre. Mais n’oubliez pas: la politique, c’est du show business, alors…

SHOW MUST GO ON!