Vous avez un message…

De nos jours, la boite mail est devenue un élément indispensable de la vie de beaucoup de gens… et une sorte de poubelle où, tel le héros de la parabole, on doit trier le bon grain de l’ivraie.

Retour sur tous ces mails sans qui nos boites seraient bien propres, mais parfois bien vides.

Free Vinegar and Sciatics

Quand on parle de spam[[ou pollupostage, pour ces messieurs de l’Académie]], la première chose qui vient à l’esprit, ce sont les produits « pharmaceutiques » à pas cher. On découvre ainsi les dernières nouveautés en matière de vasodilatateurs, d’antidépresseurs, et c’est tout juste si l’on ne propose pas de la gamma-hydroxybutyrolactone (oui, je me la pète parce que je connais le nom complet du GHB) pour aller avec…
_ Ceci dit, pour passer « inaperçus », messieurs Viagra, Tranxene et autres extenseurs de pénis suédois[[si si, les mails « enlarge your penis »…]] se dissimulent en rajoutant des lettres aléatoirement dans leurs noms, de manière à induire les filtres antispams(dont nous parlerons plus bas) en erreur. C’est ainsi que l’on peut avoir droit à:
All y v our PH p AR l MAC z Y d e irec q tly from the man c ufa k ctu s rer, Your ch w anc r e to eco t no c mize wit i h us
qui ressemble plus à un code pour boy-scouts qu’à un message intelligible par un humain…

A part toutes ces petites choses qui sont censées illuminer notre vie intime, le pourriel[[oui, c’est l’autre nom du spam]] peut nous proposer gloire et fortune. Cela va de la loterie de la Green Card (qui a d’ailleurs fait l’objet d’un détournement ces derniers mois) au casino de Las Vegas qui vous offre 20000$, ce qui a tendance à me rappeler ces courriers qu’on reçoit de temps en temps dans les boites au lettres et qui disent:
Chère Madame Skro

VOUS AVEZ peut-être GAGNE 20000F
si jamais vous êtes tirée au sort lors de la loterie truquée qui ne fait gagner que 100 balles, et à supposer que vous fassiez un virement de 150000F sur un compte numéroté en Suisse
La différence, c’est qu’on est toujours une « madame » dans le courrier, et un « monsieur » dans le spam…
On peut aussi en vrac acheter des Rolex à des prix défiant toute concurrence (sauf peut-être le marché des contrefaçons tombées du camion de la porte de Clignancourt), prendre des vacances de rêves aux Bahamas moyennant le vidage en règle de son compte en banque (ça, ça ne change pas trop de la vraie vie) ou acheter des bibleots exotiques…

Là où ça devient plus tordu, c’est quand le spam a pour but de jouer sur le cours de la Bourse. Je vous explique le principe:
– un « bruit » court sur le Net à propos d’affaires à faire sur une action quelconque (et généralement peu connue).
– des gens prennent la rumeur au sérieux, et donc s’ensuit une vague d’achats, qui permet à certains de vendre plus cher qu’ils n’ont acheté et donc de profiter d’une micro-bulle créée sur le vent du spam.
_ De là à dire que ce sont les gens qui créent la bulle qui en profitent, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas. Il y a en effet des gens qui se tiennent à l’affut, et qui profitent de la vague pour surfer dessus…

Hasta la Solidaridad, siempre

Ces spams-là sont plus insidieux, parce que généralement, ils atterrissent dans notre boîte aux lettres après avoir été envoyés par des gens qui nous veulent du bien. C’est le fameux principe du chain-mail, qui entre la plupart du temps dans une de ces catégories:

– Le porte-bonheur se présente sous la forme d’un joli message, avec ou sans images paradisiaques, qui se conclut par une incitation à faire suivre à autant de personnes que possible. « Si tu fais suivre ceci à 10 personnes, tu passeras une bonne journée. » Inoffensif tant qu’on ne l’envoie pas vraiment à 10 personnes.
– Le message de solidarité, qui prend par les sentiments. Souvenez-vous de « Solidaridad con Brian », qui annonçait qu’une multinationale s’était engagée à repérer tous les mails ainsi intitulés qui circulaient entre internautes, et à verser un bout de centime à chaque fois, dans le but de payer l’opération d’un petit garçon malade. Plus récemment, la recherche d’un donneur de moëlle osseuse pour la petite Noëlie a ému la France entière… et forcé les parents de la malade à publier un démenti expliquant comment fonctionne le don de moëlle, dans la vraie vie. [[Pour ceux que le sort de l’enfant intéresserait (au-delà du hoax, ça arrive), Noëlie a malheureusement succombé à sa maladie.]]
– La simple chaîne reprend le principe des « chaînes de courrier » qui existaient avant le développement de la messagerie électronique. Un groupe de quatre moines cisterciens a lancé cette chaîne le 12 avril 1676, chacun d’entre eux devant écrire à deux personnes, et ainsi de suite. Vous avez quinze jours pour faire suivre ceci à deux personnes, sinon vous serez le premier à briser cette précieuse chaîne. Bouh, vilain.

Un autre type de mail « solidaire », bien plus ciblé et qui appuie plutôt sur la corde sensible de l’argent facile, vous vient du neveu d’un homme politique d’Afrique occidentale. Si vous remontez le mail, il semble réellement provenir d’Afrique. Et ce que veut cette personne est très simple: il cherche à fuir son pays, mais ne peut pas transférer son immense fortune. Il faut la faire transiter par votre compte. Si vous lui rendez ce service, il vous laissera volontiers une commission de 2% qui vous permettra de racheter une voiture… mais vous devez d’abord virer une centaine d’euros sur son compte.
_ Evidemment, les pigeons qui se laissent avoir n’entendent plus jamais parler de leur généreux mécène. Mais à voir comment ces messages continuent de circuler, il faut supposer qu’ils sont rentables.

Filtre à particules

Alors bien évidemment, pour lutter contre l’invasion, les éditeurs de logiciels de messagerie et/ou d’antivirus ont créé des système permettant de trier automatiquement le spam. Mais à leur sujet, un petit dessin vaut mieux qu’un long discours…

bd-bureau-mail.jpg