Jospin II, la revanche?

Il y a quelques jours, un ancien premier ministre de la France était l’invité de Patrick Poivre d’Arvor au journal de vingt heures…


Bien évidemment, ce monsieur aux cheveux blancs depuis quelques années déjà[[A revoir les vieilles caricatures qu’en faisait Faizant il y a déjà vingt ans, je suis tenté de me demander si ce monsieur a ressemblé à un jeune, un jour…]], et connu, non seulement pour sa prestation en tant que premier ministre, mais aussi pour sa contre-performance au cours d’un match vraiment nul en 2002, où il n’a pas réussi à passer le stade du premier tour, a été interrogé sur un éventuel retour.
_ Cet éminent personnage a répondu que s’il était la personne la plus à même de porter les valeurs de son équipe, bien sûr qu’il reviendrait sur le devant de la scène…

Le hic, c’est qu’il avait prononcé, à l’issue de son élimination, cette phrase lourde de promesses:

J’assume la responsabilité de cet échec, et j’en tire les conséquences en me retirant [[ici est souvent inséré le mot « définitivement »]] de la vie politique

On peut remarquer que je fais confiance à cet homme qui, interrogé à la suite de son intervention, et à qui l’on sortait la phrase avec le « définitivement », a répondu qu’il n’avait jamais dit « définitivement ». Si quelqu’un a l’archive de sa déclaration, un mail à l’adresse habituelle me fera plaisir.

Ceci dit, il aurait pu citer le président de tous les français, qui a dit:

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient

Pour moi, ça excuse tout…

Dans la liste des « anciens qui résistent encore et toujours à l’envahisseur », ledit président fait partie de ceux qui n’ont toujours pas dit qu’ils ne se représenteraient pas, malgré le pressing fait par ses dauphins, potentiels successeurs, et nénamoins ministres…
_ On peut aussi penser au président d’un parti d’extrème-centre, dont le coup d’éclat a été de gifler un jeune[[ce qu’aucun des candidats à la candidature portés sur le retour de l’autorité n’a encore osé faire]], qui au vu de ses prises de positions de ces derniers mois, pourrait faire une apparition, dans le rôle de l’opposition à l’opposition ET à la majorité.
_ On est déjà assuré de la présence de l’arlésienne des dernières présidentielles (en 1995, ça devait déjà être sa dernière élection), dont la qualification pour le second tour en 2002 avait tenu du miracle, et d’un match nul, et qui serait bien content de rejouer un coup face à des adversaires qu’il connait bien, et pour cause, puisqu’ils jouent ensemble depuis plus de vingt ans.
_ Côté féminin, on pourra noter la présence de l’éternelle défenseuse des prolétaires, qui prendra sa retraite à la fin de la compétition de 2007, ainsi que l’avant-centre des Verts.

On est parti aussi pour retrouver un vedéen, leader local, dont la prestation européenne est à chaque fois suprennament bonne, mais qui ne concrétise pas dans les rendez-vous nationaux(dernière prestation connue: 4.97% en 1995. La loose, quand on sait que les frais de campagne ne sont remboursés que si le candidat fait plus de 5%). Et peut-être aussi ce petit jeune qui avait tant ému la ménagère de moins de 50 ans en parlant de son travil de postier…

Du côté des « petits nouveaux », on va découvrir les chouchoux des médias, ceux qu’on poopse déjà alors que l’une des deux n’est pas encore sélectionnée, et dont la présence dans les tabloids éclipse presque les photos de Paris Hilton nue[[ceci est une habile manoeuvre pour booster le référencement de la page]], ainsi qu’un célèbre international moustachu qui joue habituellement à Millau.

Il n’y a pas à dire, l’affiche de 2007 est alléchante. J’espère juste qu’on n’aura pas droit à un match vraiment nul, cette fois-ci…