L’ Antre Deux Mondes

Si d’aucuns d’entre vous promènent leurs chausses crottées en la riante duché de bourgogne [[oui on dit LA duché et LA Comté de Bourgogne. Mais je ne sais pas pourquoi, demandez aux traducteurs de Tolkein ]] qu’ils prennent le temps de faire escale à Dijon, et de foncer à l’Antre II Mondes.


Vous allez me dire « ouai facile, mais c’est le bar de All et Nath, tu fais de la pub pour les copains ».

Je vous répondrais et d’une qu’on a pas gardé les Kosovars ensemble, alors cessez ce tutoiement et lâchez mon bras, et de deux que bien évidemment je fais de la pub pour les copains. Je ne vois pas pourquoi je me gênerai, car ils le méritent bien.

Bref : si vous vous êtes un jour demandé ce que pourrait donner l’installation dans un vieux troquet d’une ambiance à mi-chemin entre le moyen âge et le heavy métal, et bien… Courrez-y voir !

Et si vous ne vous êtes jamais posé la question, vous pouvez quand même aller y manger, jouer, vider quelques choppes d’une excellente bière locale, plaisanter sur le crane en peau de fesse du tôlier ou vous interroger sur l’insoutenable légèreté de l’être (oui enfin on est moins léger avec 4 pintes).

L'aaaaantre du Chaos

ZoC Radio y a fait éscale dans le sillage du Naheulband (loués soient-ils, meublés ou non), et nous avons été conquis par l’accueil, le cadre, et le concept.

Cet article trainait dans mes cartons depuis trop longtemps (honte à moi), et je profite donc de la naissance d’Arthur, l’enfant du Chaos (et acccéssoirement de All et Nath) pour les féliciter et vous parler de cet endroit à part, unique, et charmant.

Mais c’est Keridwen, une des régionales de l’étape, qui vous en parlera mieux que moi : ce qui suit est un extrait du live acoustique du Naheulband à Dijon. Il s’agit d’une chanson écrite et interprétée par Keri, en l’honneur des taverniers et de leur si sympatoche troquet.

Et croyez-moi qu’un lyonnais s’y connaît autant en bistrots qu’un lorrain en mirabelles.

Welf