Le(s) nid(s) du kookaburra

Le studio de ZoC à Sydney

Comme les plus vieux d’entre vous le savent, ZoC Radio a commencé quand j’étais en Australie… Le premier studio du kookaburra a donc été situé à Sydney (enfin en banlieue de Sydney, là où j’habitais).
_ L’installation était plutôt frustre: un ordinateur portable, un micro-oreillette au look « Secret Service » et un modem 56K, et de quoi boire, généralement une bière… mais voyez plutôt:

Le studio de ZoC à Sydney

Les pionniers de l’écoute[[pour ne pas dire beta-auditeurs]] se rappellent les moments mémorables où je devais m’arrêter tous les cinq mots, parce que le sixième était coupé par le lag…

Mais même les bonnes choses ont une fin, et je suis rentré en France. Première escale française, l’appart’ de papa-maman kookaburra, sans lesdits parents: au mois d’août, ils prennent des vacances[[par contre, ma soeur était là, et on a pu l’entendre m’apporter de quoi manger. Ma soeur, c’est un ange…]]. Bref, j’ai pu sortir un matériel énorme, et à ses meilleurs moments, le studio auvergnat a ressemblé à la photo ci-dessous:

L'installation clermontoise

Deux PC (un pour la connexion internet et Skype, l’autre pour des jingles et gimmicks), une vraie table de mixage (pour platines, certes), et un combiné micro-casque de meilleure qualité (c’était toujours du mini-jack, ce qui n’est pas bien, comme on vous l’explique dans l’article sur la connectique, mais bon…).
_ D’ailleurs, cette photo prouve aux mauvaises langues que non, je n’émettais pas en direct depuis ma salle de bain.

Que les ordonnés se rassurent, rapidement, la configuration est devenue plus raisonnable, j’ai viré le deuxième PC (le portable, qui est d’ailleurs mort asphyxié depuis 🙁 ), et je suis passé à un micro (à connecteur doré, ce qui est moins pire) et un casque…

Pendant ce temps-là, je m’équipais dans le secret. Une carte-son ASIO est rapidement arrivée, rejointe plus tard par une table et un micro… Mais le PC sur lequel était a carte n’était pas relié à Internet, et la table est arrivée alors que mon nid temporaire n’avait pas du tout Internet…

Bref, maintenant, je suis parisien[[enfin presque, je suis mandéen]] à durée indéterminée… Sauf que je ne prendrai possession des lieux qu’en septembre…
_ Enfin bon, je connais déjà la composition du futur studio:

  • un PC avec Sempron 2800 et 512 Mo de RAM
  • une carte-son E-Mu 0404
  • une table de mixage Behringer UB802
  • un micro T-Bone SC300 (peut-être deux, qui sait?)
  • quelques casques pour les animateurs
  • la seule inconnue est de taille, c’est ma future connexion Internet…

L’Antre des Ours

antre-nounours.jpg

Dans un passé déjà lointain, Oph se connectait parfois à la Bourriche depuis un appartement courbevoisien à l’équipement sonore particulièrement indigent. Ce temps-là est révolu. L’Antre des Ours est désormais demeure ivryenne, et héberge jusqu’à nouvel ordre [[En gros, au moins jusqu’à ce que le kookaburra s’installe dans un nid dûment connecté au réseau mondial.]] les duplex parisiens de Skro et d’éventuels sidekicks.

Continuer la lecture de « L’Antre des Ours »