Ormuz

Forcement, quand on a un nom de groupe comme ça, on peut s’attendre à ce que l’article qui va en parler attire, par Google interposé, tous les curieux en manque d’informations sur l’Iran, le nucléaire, les GI’s, George Bush, le général Petraeus, le dernier modèle de missile Tomhawk ou la meilleure façon de construire une IED pour la poser sur une route de Nadjaf[[bon là je pense que, avec tous ces mots clef, on devrait booster l’audience à mort :D]]…

Continuer la lecture de « Ormuz »

Kaskavel

vacoa.gif

La musique réunionnaise, en général, est quelque chose d’artisanal et familial. En un sens, ce n’est pas un mal, c’est même plutôt une garantie de fraîcheur dans un monde où la musique est de plus en plus industrialisée [[Le premier qui met les mots String et Color dans la même phrase s’expose à de sévères représailles.]]. Mais vous noterez bien que j’ai écrit « artisanal », pas « artistique ». Il est courant, dans un groupe, de trouver un chanteur aphone, des choristes asynchrones et un guitariste qui sait tout juste aligner trois notes et plaquer un accord. Quant aux paroles… disons juste que sur ce coup-là, vous avez raison de ne pas parler le créole [[Techniquement, moi non plus. Mais j’en comprends bien assez pour prendre la mesure du désastre.]].
_ Dans ces conditions, tenter de promouvoir Kaskavel en rappelant qu’elle a été élue « plus belle chanson réunionnaise » par les Réunionnais eux-mêmes ne sera pas la méthode la plus convaincante. Mais essayons quand même, voulez-vous?

Continuer la lecture de « Kaskavel »