Deep Dream

Moi aussi, j'ai craqué pour la tendance du moment : jouer avec Deep Dream.
À la base, c'est un logiciel de reconnaissance de motif, qui ajoute ce qu'il croit reconnaître en surimpression sur l'image traitée, avec un résultat souvent bien flippant. Ça met des yeux et des museaux partout, ça crée des paysages là où il n'y en avait pas... Les créateurs appellent ça "faire rêver l'ordinateur" et c'est une formulation à la fois jolie et adéquate.
 
Délire psychédélique et ciel digne d'un Van Gogh pour Fille des deux rives :
 
 
 
Ambiance "enfer de cathédrale gothique" pour Lava Queen :
 
 
 
Il faut attendre quelques jours pour que les images soient traitées, parce que le monde entier fait la queue devant le serveur, mais les résultats s'avèrent surprenants.
D'ailleurs, j'ai comme une envie d'y retourner, moi.

Ana l’Étoilée, tome 1 : L’ours et la colombe

L'annonce est officiellement parue aujourd'hui : les éditions du Chat Noir publieront ma série d'urban fantasy Ana l'Étoilée. Il s'agira de romans courts aux intrigues globalement indépendantes.
Le premier tome, intitulé L'ours et la colombe, est prévu pour le premier semestre 2016.


L'ours et la colombe (Ana l'Étoilée – 1)

Collection : Féline
Couverture : Alexandra V Bach
Sortie : 1er semestre 2016
Résumé :
Ana Montañez au civil, Estrellada de mon nom de sorcière, je vis à Londres où j'exerce le beau métier de praticienne occulte.
Un contrat inattendu me tombe dessus alors que je voulais justement changer d'air : un dénommé Federico Ruiz, nouveau propriétaire d'une maison hantée à Madrid, fait appel à moi pour libérer le fantôme. Un client séduisant, le soleil de mon Espagne natale... Voilà la parenthèse dont j'avais besoin.
En théorie, je ne devrais pas court-circuiter ainsi les Sœurs de Diane, le cercle magique local ; encore moins sachant que ce sont elles, à l'origine, qui ont détecté mes pouvoirs. Pour un simple exorcisme, je peux me le permettre, je suppose. Qu'est-ce que je risque après tout ? Je connais mon métier.
Mais les spectres madrilènes ont parfois la peau dure. Je crois que j'avais oublié à quel point.

Le Spartacus de Japan Expo

Aujourd'hui, c'était Japan Expo : une sortie prévue à la dernière minute, alors que j'ai du mal à apprécier l'ambiance particulière de ce festival, parce qu'il y avait là-bas plusieurs personnes que je tenais absolument à revoir. Mission accomplie, donc.
Et en guise de souvenir, Florent Maudoux m'a dessiné une superbe dédicace à l'effigie de son Spartacus du Chiroptère.


Lisez Freaks' Squeele et les séries dérivées, c'est du tout bon !

Diane et Nik tout en talent

Ceux qui me suivent depuis longtemps le savent : bien qu'il soit toujours sans éditeur, Diane reste mon roman chouchou.
Diane Adam n'est pas mage. Comme tout le monde, elle a subi deux tests à l'adolescence, et comme chez presque tout le monde, les deux se sont avérés négatifs.
Diane Adam n'aime pas les mages. Surtout les non-enregistrés, ceux qui ont réussi à se soustraire au contrôle strict mis en place par les pouvoirs publics.
C'est simple, c'est clair, comme une vie bien réglée d'informaticienne célibataire.
Il suffit pourtant de peu pour que tout s'écroule : une confrontation avec un non-enregistré l'oblige à recourir à l'aide des mages, en immersion totale dans un monde dont elle ne voulait rien savoir. Le jour, Diane réapprend la vie et affronte ses préjugés. La nuit, elle s'interroge : que lui est-il vraiment arrivé ? Sera-t-elle assez forte pour contenir ce qui couve désormais au fond d'elle ?

J'ai donc confié à Rita Zhirkova, une jeune artiste russe, les portraits des deux personnages principaux : Diane Adam, l'héroïne, mais aussi Niklas Demosthenis, le mage non-enregistré par lequel tout arrive.


Le style à la fois dynamique et très doux de Rita fait merveille sur les deux portraits. Cette jeune fille ira loin, j'en suis persuadée !
Quant au roman... Bah, je suis patiente. Et il reste toujours l'option de l'autopublication, si besoin.

Bodmaëlle et Jébert comme cadeau de Noël

Alda Rana a terminé juste avant les fêtes ce superbe portrait de Bodmaëlle Galliep (Fille des deux rives) et Jébert Rorickéon (Fils du miroir), ce qui leur permet de se joindre à moi pour vous souhaiter un excellent Noël.
Pas que ça veuille dire grand-chose pour eux, Bodmaëlle étant sapientiste et Jébert ambethien, mais dans leurs cultures respectives, on a aussi des fêtes pour célébrer le solstice.

Bodmaëlle Galliep
Née le : duodi de la 2ème décade, an 519
À : Estenac (Sovarion)
Mère : Gwenola Galliep
Père : inconnu

Jébert Rorickéon d'Esthuil
Né le : nonidi de la 28ème décade, an 523
À : Linierve (Esthuil)
Mère : baronne Iolanthe Maréol d'Esthuil
Père : Rorick Pityor

Leurs aventures respectives, qui se ressemblent pour plus d'une raison, font l'objet de deux romans dont le premier, Fille des deux rives, est en recherche d'éditeur. Le deuxième, Fils du miroir, est quant à lui toujours en phase de correction/réécriture.