Google + Fil RSS

‘Paruchonnes’ Catégorie

  1. Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    Commentaires fermés sur Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    avril 8, 2016 par Oph

    Il est sorti ce mercredi 6 avril dans toutes les bonnes squeeleries !
    Le Faucheur a disparu ! Les morts se relèvent et les vivants paniquent, croyant venue l’apocalypse zombie. Le trio part à sa recherche, pendant que Funérailles tâche de limiter les dégâts dans un monde en proie au chaos. Très vite, les étudiants découvrent que leur amie Lynette s’est elle aussi évaporée, alors qu’elle venait d’achever un logiciel capable de reproduire n’importe quelle personnalité. Leur directeur Scipio fait le lien : l’âme, l’esprit… Qui cherche à tromper la mort ? Et pourquoi ? Pour le savoir, les héros se lancent dans un road trip peuplé de diables rouges, de poneys mauves, de diamants noirs et de robes à manches gigot. Avec à la clef, peut-être, une chance de faire la paix avec le passé… 
    Pour ces nouvelles aventures de Xiong Mao, Ombre et Chance après la fin de l’arc initial en BD, Florent Maudoux et moi avons travaillé en étroite collaboration : s’il a imaginé l’essentiel de l’intrigue et si j’ai assuré l’essentiel de la rédaction, j’ai malgré tout mis mon grain de sel dans le déroulé des événements et il a écrit une partie du texte, le tout en restant attentifs à la cohésion de l’ensemble, afin que le livre se tienne aussi bien que s’il avait été écrit par une seule personne.
    Bref, un gros boulot, et une belle synergie.
    Je suis très fière de notre travail commun, et je vous invite à le lire, surtout si vous connaissez et aimez déjà l’univers de Freaks’ Squeele (si ce n’est pas le cas, tout est calibré pour que vous appréciiez tout de même le roman).
    ISBN 978-2-7470-5406-5
    368 pages
    Éditions Bayard 

  2. Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    Commentaires fermés sur Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    avril 8, 2016 par Oph

    Il est sorti ce mercredi 6 avril dans toutes les bonnes squeeleries !
    Le Faucheur a disparu ! Les morts se relèvent et les vivants paniquent, croyant venue l’apocalypse zombie. Le trio part à sa recherche, pendant que Funérailles tâche de limiter les dégâts dans un monde en proie au chaos. Très vite, les étudiants découvrent que leur amie Lynette s’est elle aussi évaporée, alors qu’elle venait d’achever un logiciel capable de reproduire n’importe quelle personnalité. Leur directeur Scipio fait le lien : l’âme, l’esprit… Qui cherche à tromper la mort ? Et pourquoi ? Pour le savoir, les héros se lancent dans un road trip peuplé de diables rouges, de poneys mauves, de diamants noirs et de robes à manches gigot. Avec à la clef, peut-être, une chance de faire la paix avec le passé… 
    Pour ces nouvelles aventures de Xiong Mao, Ombre et Chance après la fin de l’arc initial en BD, Florent Maudoux et moi avons travaillé en étroite collaboration : s’il a imaginé l’essentiel de l’intrigue et si j’ai assuré l’essentiel de la rédaction, j’ai malgré tout mis mon grain de sel dans le déroulé des événements et il a écrit une partie du texte, le tout en restant attentifs à la cohésion de l’ensemble, afin que le livre se tienne aussi bien que s’il avait été écrit par une seule personne.
    Bref, un gros boulot, et une belle synergie.
    Je suis très fière de notre travail commun, et je vous invite à le lire, surtout si vous connaissez et aimez déjà l’univers de Freaks’ Squeele (si ce n’est pas le cas, tout est calibré pour que vous appréciiez tout de même le roman).
    ISBN 978-2-7470-5406-5
    368 pages
    Éditions Bayard 

  3. Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    Commentaires fermés sur Freaks’ Squeele, l’étoile du soir

    avril 8, 2016 par Oph

    Il est sorti ce mercredi 6 avril dans toutes les bonnes squeeleries !
    Le Faucheur a disparu ! Les morts se relèvent et les vivants paniquent, croyant venue l’apocalypse zombie. Le trio part à sa recherche, pendant que Funérailles tâche de limiter les dégâts dans un monde en proie au chaos. Très vite, les étudiants découvrent que leur amie Lynette s’est elle aussi évaporée, alors qu’elle venait d’achever un logiciel capable de reproduire n’importe quelle personnalité. Leur directeur Scipio fait le lien : l’âme, l’esprit… Qui cherche à tromper la mort ? Et pourquoi ? Pour le savoir, les héros se lancent dans un road trip peuplé de diables rouges, de poneys mauves, de diamants noirs et de robes à manches gigot. Avec à la clef, peut-être, une chance de faire la paix avec le passé… 
    Pour ces nouvelles aventures de Xiong Mao, Ombre et Chance après la fin de l’arc initial en BD, Florent Maudoux et moi avons travaillé en étroite collaboration : s’il a imaginé l’essentiel de l’intrigue et si j’ai assuré l’essentiel de la rédaction, j’ai malgré tout mis mon grain de sel dans le déroulé des événements et il a écrit une partie du texte, le tout en restant attentifs à la cohésion de l’ensemble, afin que le livre se tienne aussi bien que s’il avait été écrit par une seule personne.
    Bref, un gros boulot, et une belle synergie.
    Je suis très fière de notre travail commun, et je vous invite à le lire, surtout si vous connaissez et aimez déjà l’univers de Freaks’ Squeele (si ce n’est pas le cas, tout est calibré pour que vous appréciiez tout de même le roman).
    ISBN 978-2-7470-5406-5
    368 pages
    Éditions Bayard 

  4. L’ours et la colombe, ça sort aujourd’hui !

    Commentaires fermés sur L’ours et la colombe, ça sort aujourd’hui !

    février 10, 2016 par Oph

    C’est le jour J pour Ana l’Étoilée !

    Ana Montañez au civil, Estrellada de mon nom de sorcière, je vis à Londres où j’exerce le beau métier de praticienne occulte.
    Un contrat inattendu me tombe dessus alors que je voulais justement changer d’air : un dénommé Federico Ruiz, nouveau propriétaire d’une maison hantée à Madrid, fait appel à moi pour libérer le fantôme. Un client séduisant, le soleil de mon Espagne natale… Voilà la parenthèse dont j’avais besoin.
    En théorie, je ne devrais pas court-circuiter ainsi les Sœurs de Diane, le cercle magique local ; encore moins sachant que ce sont elles, à l’origine, qui ont détecté mes pouvoirs. Pour un simple exorcisme, je peux me le permettre, je suppose. Qu’est-ce que je risque après tout ? Je connais mon métier. Mais les spectres madrilènes ont parfois la peau dure. Je crois que j’avais oublié à quel point.

    L’ours et la colombe est le premier tome d’une série qui doit en comporter quatre.
    Le roman est disponible dès aujourd’hui par correspondance aux éditions du Chat Noir, sur les principales librairies en ligne, chez quelques libraires partenaires, et les autres libraires peuvent vous le commander sans souci.
    La fiche roman arrive très vite ; je pense créer une fiche unique pour l’ensemble de la série Ana l’Étoilée.

  5. Présences d’esprits n°84

    Commentaires fermés sur Présences d’esprits n°84

    octobre 26, 2015 par Oph

    Bloody lundi, comme disait l’autre. De retour dans la vie réelle après la parenthèse enchantée du Valjoly’maginaire, très très beau, sympa et convivial, j’oscille, comme trop souvent entre « j’adore les salons » et « je suis trop vieille pour ces conneries ». L’an prochain, je lève le pied sur les allers-retours dans le week-end, surtout en voiture. Question de survie
    Sous un ciel bleu pâlichon, un brin sale, j’affiche zéro énergie, guère plus de motivation, et un cerveau engourdi qui peine à aligner ses trois neurones, surtout sachant qu’il fera nuit quand je quitterai le bureau.
    Les odes à la beauté de l’automne fleurissent partout en ce moment. Je fais partie des glandus qui ont du mal à y adhérer : certes, il y a de belles couleurs et un joli tapis de brume le matin, mais je me gèle malgré le gilet et le chauffage. Et puis ces jours qui raccourcissent, ça me déprime. Bref, ton Oph, elle a sa carte dans la Team Printemps (la saison, pas les magasins). Heure d’hiver, ta mère.
    Mais je m’égare.
     
    Puisqu’il est question de printemps, j’ai découvert à mon retour l’annonce officielle de la parution du fanzine Présences d’Esprits, 84ème du nom.
     
     
    Un numéro d’autant plus appréciable, en cette saison déclinante et tristoune, qu’il revient sur deux salons de début 2015, marqués l’un comme l’autre par un beau soleil : les Oniriques, et le Festival des Mondes de l’Imaginaire.
    Le tout avec une interview de moi par Marthe Machorowski, réalisée, justement, lors des Oniriques (en mars).
     
    Pour ne rien gâcher, un premier avis sur le fanzine a déjà été publié sur la Yozone. On peut notamment y lire :
    Ophélie Bruneau dont j’aime la décontraction, la simplicité et le bon sens. Son premier bouquin était loin d’être mauvais et nous tenons là une auteure à surveiller de près.
     
    OK, c’est bon. On a beau être un lundi d’automne, la balance penche clairement du côté de la bonne humeur !

  6. L’Imaginaire se mobilise, volume 1

    Commentaires fermés sur L’Imaginaire se mobilise, volume 1

    septembre 4, 2015 par Oph

    Et voici ma deuxième actualité de la rentrée littéraire : L’Imaginaire se mobilise, volume 1, aux éditions Mythologica.
    L’anthologie, publiée exclusivement en numérique, coûte un peu cher au premier abord, mais c’est pour la bonne cause, puisque nous avons tous renoncé à notre rémunération. Mythologica versera l’ensemble des bénéfices à deux associations : Fibromyalgie France et ElanSEP.

    Comme on peut le lire sur la couverture, il y a du beau monde ! Le sommaire exact ressemble à ceci :

    • Ce que je suis – Nathalie Dau
    • Une enfant perdue – Jean-Pierre Andrevon
    • Blouse Noire – Carl Louvier
    • L’Île close – Lionel Davoust
    • Sorcerêve – Julien d’Hem
    • Triple totem – Marie-Catherine Daniel
    • Juste un pincement au coeur – Denis Labbé
    • Au coeur de la sphère – Ophélie Bruneau
    • Totem – Franck Ferric
    • L’Esprit de l’Hellespont – Olivier Boile
    • L’Impératrice des Gnomes – Pénélope Labruyère

    Au coeur de la sphère, mes plus anciens lecteurs doivent connaître, puisqu’une ancienne version de cette nouvelle était parue en 2009 dans le numéro 6 du fanzine Piments & Muscade (intitulé En apesanteur).
    Même eux pourront la découvrir sous un nouveau jour car je l’ai révisée pour l’occasion.
    En effet, il s’agissait de la toute première aventure de Bodmaëlle Galliep, l’héroïne de Fille des deux rives, et donc, un travail de réharmonisation avec le roman s’imposait.

    Bonne lecture !


  7. La dernière fée de Bourbon, dans toutes les bonnes rhumeries

    Commentaires fermés sur La dernière fée de Bourbon, dans toutes les bonnes rhumeries

    septembre 1, 2015 par Oph

    Hep !
    Ça y est, on est le 1er septembre ! Et le 1er septembre, qu’est-ce qu’on fait ?
    On achète un livre !
    Et ça tombe bien, voire très très bien, ma bonne dame, puisqu’aujourd’hui même paraît mon quatrième roman.
    Je vous remets une dernière fois le visuel et le résumé, avant d’aller fêter ça dignement (ou indignement, je n’ai pas encore décidé).
    Empire Britannique, 1873, sur l’île Bourbon hantée par les diwas, des créatures magiques, imprévisibles et dangereuses.
    Lisha Payet, retirée toute petite à sa famille, a grandi sur l’île Maurice voisine. Quatorze ans plus tard, elle revient à Bourbon pour y devenir une parfaite épouse victorienne, sous l’œil critique de la bonne société saint-pauloise.
    C’est sans compter le conflit qui éclate sur l’île. Prise malgré elle dans ce soulèvement, Lisha devra choisir son camp. Famille adoptive ou liens du sang ? Obéissance ou transgression ? Ami d’enfance ou officier à la beauté troublante ? Si encore elle ne jouait que sa propre vie ! Mais l’île Bourbon, à travers sa dernière fée, lui a confié son destin et celui de toutes les créatures qui l’habitent.
    Du battant des lames au sommet des montagnes, Lisha en apprendra plus qu’elle ne l’aurait souhaité sur les diwas, les hommes et sur elle-même.

  8. Piments & Muscade, dernière !

    Commentaires fermés sur Piments & Muscade, dernière !

    juillet 13, 2015 par Oph

    Les voici, les voilà, après une longue attente…
    Les deux derniers (last of the last) numéros du fanzine Piments & Muscade.
    L’équipe arrête, avec une pointe de nostalgie mais pas trop de regrets, car tout le monde a beaucoup de projets personnels.
    Couverture Stéphane Sabourin
    C’est incroyable tout ce qui peut nous tomber sur la tête !
    Que ce soit sous la forme de créature mythique ou d’alien, les personnages qui évoluent dans ce Piments & Muscade n’ont pas fini de découvrir de jolies surprises défiant les lois de la gravité… et de la sensualité.
    D’ailleurs, en les rejoignant, vous découvrirez que des révélations qui vous changent une vie peuvent aussi tomber du ciel.

    Au sommaire…
    Quand Cupidon s’en mêle, d’Élodie Serrano
    Entre les racines du banian, de Manon Bousquet
    Winny Honey, d’Angou Levant
    Pour le bien de tous, de Laëtitia Genetay
    Avec la pluie, de Frédérique Gabert
    Zone 51, de Tesha Garisaki
    Couverture Ophélie Bruneau
    Les années folles ont tenté d’oublier les ravages de la Grande Guerre dans un tourbillon de danse et de musique. Bals et cabarets sont fréquentés par de jeunes filles en fleur comme par les Gueules cassées, qui recherchent une distraction, du réconfort, parfois même une voix.
    Pour ce dernier Piments & Muscade, laissez-vous entraîner sur la piste en leur compagnie !

    Au sommaire…
    Qu’un pas de plus, de Xavier Portebois
    Gueule d’amour, de Nadège Margaud
    Fleur des champs, de Laëtitia Genetay
    Soyeuse, de Lilie Bagage
    Folle mascarade, de Sandrine Scardigli

  9. C’est à vous, ma soeur…

    Commentaires fermés sur C’est à vous, ma soeur…

    mai 5, 2015 par Oph

    Il y a deux mois, j’ai eu la chance de participer à un shooting photo incroyable, en costumes, dans un authentique château provençal. La preuve que j’y étais, c’est qu’on peut me reconnaître sur l’affiche de l’expo.
     
     
    Hélène Rock est une photographe talentueuse et passionnée, du genre à se donner à fond et à refuser toute concession. Elle a remué ciel et terre pour monter ce projet.
    L’exposition sera visible en juin, puis en septembre, sur le lieu même des prises de vue : au château de Vins sur Caramy, dans le Var.
     
    Je crains de ne pas pouvoir me libérer pour le vernissage qui aura lieu dans un mois, mais j’aurais vraiment aimé y être.
    Sudistes, allez m’y voir, au moins en photo !
     

  10. Le pardon de Pella

    Commentaires fermés sur Le pardon de Pella

    novembre 1, 2014 par Oph

    D’ici quelques minutes, je serai lancée à fond dans le NaNoWriMo de l’année. Mais en attendant, voici ma contribution à l’opération « Les auteurs de SFFFH francophones ont du talent ! » :
    Le collectif nous invite à publier gratuitement un extrait d’une œuvre. Pour ma part, j’ai choisi de publier via Smashwords une nouvelle complète, inédite, donc je lis souvent un extrait lors des concerts de The Deep Ones. D’ici quelques jours, elle apparaîtra sur d’autres sites de distribution.
    Ce matin, la mer, qui d’ordinaire emporte tout, a déposé quelque chose. Pour Myndra, la rencontre est douloureuse : elle renvoie la jeune femme tout droit aux ombres de son passé. Mais n’est-ce pas aussi l’occasion de faire la paix avec elle-même ?
    Pour la télécharger au format de votre choix, cliquez ici !
    Et n’hésitez pas à laisser un avis.

Archives

Catégories

ZoC sur Twitter