L’Enceinte 9 : portraits de personnages

En couverture de L'Enceinte 9 (actuellement en rayon dans de nombreuses librairies à travers la France et même au-delà), on ne peut pas rater le visage d'Ysa, celle qui porte l'essentiel du roman sur ses épaules heureusement larges. Toutefois, elle n'est pas seule à traverser la tourmente.
Voici les portraits de quatre personnages principaux, tels que je les ai dessinés.


Ysa Insulae
18 ans
L'histoire d'Ysa commence dans un bac à compost où Thora Sanchez, de la police centrale, a trouvé un nouveau-né abandonné comme un vulgaire déchet organique. L'enquête n'ayant pas permis d'identifier ses parents, elle a été élevée à la pouponnière de l'Enceinte 9.
Faute de profil généalogique, Ysa n'a pas le droit de fonder une famille, et son existence surnuméraire fait parfois grincer des dents. Qu'importe, elle est là, grande, solide et dévouée sans réserve à ses amis, en particulier à Lidari qu'elle voit comme une sorte de sœur jumelle. Elle déborde d'énergie et a besoin de beaucoup se dépenser. On lui reproche son manque de nuance, son côté rentre-dedans. Quand elle a pris son élan, elle continue sur sa lancée, coûte que coûte.



Solidaridad "Lidari" Lorrens
18 ans
Avant l'incendie, c'est le blanc. Lidari sait qu'elle a vécu avec ses parents dans un appartement de la rue de Constantine, mais elle n'en garde aucun souvenir. Quand elle avait cinq ans, l'immeuble a pris feu. Avant de mourir, ses parents l'ont jetée par la fenêtre, ce qui lui a sauvé la vie au prix de deux jambes cassées.
Du traumatisme qui la rendait muette lors de ses premiers mois à la pouponnière, Lidari ne garde qu'une peur panique du feu (et un attachement sans bornes à Ysa qui a pris soin d'elle dès les premiers jours). Elle est devenue enjouée, toujours de bonne humeur et de bon conseil, refoulant au fond d'elle tout ce qui pourrait ressembler à une pensée négative.



Artemios Ricci
20 ans
Artemios, ou "Artie" comme l'appellent certains de ses amis, est un pur produit de l'ombre, la partie de la population qui refuse de voir sa vie régentée par la Gestion et se cache des autorités. Un peu moins proche de ses parents depuis qu'il a pris possession d'une maison abandonnée de Hillside, il continue néanmoins à s'occuper à l'occasion de ses cousins plus jeunes.
Grâce à la liseuse qu'il a chapardée lors d'une exploration, il s'abreuve du savoir emmagasiné dans tous les vieux serveurs de l'Enceinte 9. Chaque information est pour lui un pas de plus vers la liberté à laquelle il aspire, hors des murs de béton, et surtout, hors de la Gestion, car il a la fierté trop à fleur de peau pour accepter de se plier à ses règles.



Floyd Kaminski
17 ans
Cousin d'Artemios, il a grandi dans le même village avant de s'installer avec lui au squat de Hillside où il assure l'intendance quotidienne. Malgré la malformation qui limite ses déplacements, il sait se tenir au courant des rumeurs, et personne ne connaît plus de recettes savoureuses que lui.
Floyd est un vrai gentil. S'il a le sarcasme facile, c'est qu'il utilise l'humour comme bouclier pour protéger son cœur sensible. Il a beau tenir à son indépendance, ses proches lui sont précieux et il fera tout pour les aider en cas de problème.

Bis repetita inktober

Qui avait dit qu'elle ne recommencerait pas un Inktober cette année, parce que ça prenait trop de temps et d'énergie créative ?
Qui a quand même rempilé alors qu'elle avait en parallèle une nouvelle à écrire, un roman en pleine direction éditoriale, une foultitude de sites Web à mettre en ligne, une AG syndicale, un festival de métal et trois chatons malades à soigner ?

Oui, je sais. J'en fais trop et ça me tuera (peut-être).

Cette année, j'ai craqué sur la liste de thèmes Witchtober de Juanjoltaire.


Selon la formule qui a le mieux fonctionné dans mes essais de l'an dernier, je travaille juste au stylo-bille, avec une esquisse préparatoire au crayon que je gomme après.
J'ai aussi choisi de ne jamais montrer de magie visible dans mes portraits de sorcières, afin de suggérer qu'elles pourraient exister dans notre monde.

Première semaine :

1- Pumpkin Witch
2- Bone Witch
3- Bog Witch
4- Plant Witch
5- Sea Witch
6- Bug Witch
7- Bird Witch

Deuxième semaine :

8- Ancient Witch
9- Mythic Witch
10- Love Witch
11- Death Witch
12- Fire Witch
13- Night Witch
14- Forest Witch

Alors, pourquoi refaire un Inktober ?
Parce que ça me change de mes activités habituelles. Je suis loin de dessiner aussi longtemps qu'avant, et faire juste un personnage, sans décor détaillé, ne me prend pas beaucoup de temps.
Parce que l'exercice créatif est intéressant, également. J'essaie de ne pas aller sans réfléchir vers la première idée que me souffle mon esprit. Si cette gymnastique mentale me permet de sortir de ma zone de confort en écriture aussi, j'en serai ravie.

On se retrouve fin octobre début novembre pour un bilan complet de cette édition.

Toutes mes créations sont visibles au jour le jour sur mon compte Instagram.

Inktober 2017, le récap

Nous voici au soir du 31 octobre et j'ai terminé le challenge Inktober !
Apparemment, c'est un peu comme le NaNoWriMo (pour lequel, non, je ne rempile pas cette année) : la plupart des gens qui se lancent dans le défi ne tiennent pas la contrainte. Étant le genre personne qui ne tente un truc qu'avec l'intention de le réussir, je suis allée au bout d'Inktober comme... Oh, allez, je me la pète. Comme j'ai réussi les 10 NaNoWriMos que j'ai commencés.

Bref.

Il existe une liste de thèmes officielle, mais j'ai choisi de suivre la liste des voyageurs de l'espace, du Tumblr Drop the Drawing.


Et j'ai fait (parfois très mal) les 31 dessins demandés. Ils pètent un peu la mise en page, mais on fera avec.

1. The Dreamer
2. The Alien Empress
3.The Engineer Girl

4.The Rovers

5.The Old Scientist

6. The Bounty Hunters

7.The Sentient Being

8.The Space Priest

9. The Sisters

10.The Alien Cat

11.The God-Man

12. The Clones

13.The Space Wolf

14.The Mercenary

15. The Lost Boy and Dog

16.The Teenage Racers

17.The Old Planet

18. The Space Beast

19. The Imperial Assassin
20. The Invaders
21. The Dark Figure

22.The Intergalactic Family

23.The Space Police

24. The Prisoner

25.The Grandfather

26.The Child

27. The Shape Shifter

28.The Planet Eater
29.The Cruise Ship

30. The AI Ships


31. The Benevolent Aliens

Bref, c'est fini, je suis allée au bout, il y a peu de chances que je recommence parce que ça aspire l'énergie créative aussi sûrement qu'un NaNoWriMo, mais c'était un exercice intéressant que je ne regrette pas.
J'ai maintenant une pochette pleine de dessins tout neufs au stylo-bille.

Inktober 2017, le récap

Nous voici au soir du 31 octobre et j'ai terminé le challenge Inktober !
Apparemment, c'est un peu comme le NaNoWriMo (pour lequel, non, je ne rempile pas cette année) : la plupart des gens qui se lancent dans le défi ne tiennent pas la contrainte. Étant le genre personne qui ne tente un truc qu'avec l'intention de le réussir, je suis allée au bout d'Inktober comme... Oh, allez, je me la pète. Comme j'ai réussi les 10 NaNoWriMos que j'ai commencés.

Bref.

Il existe une liste de thèmes officielle, mais j'ai choisi de suivre la liste des voyageurs de l'espace, du Tumblr Drop the Drawing.


Et j'ai fait (parfois très mal) les 31 dessins demandés. Ils pètent un peu la mise en page, mais on fera avec.

1. The Dreamer
2. The Alien Empress
3.The Engineer Girl

4.The Rovers

5.The Old Scientist

6. The Bounty Hunters

7.The Sentient Being

8.The Space Priest

9. The Sisters

10.The Alien Cat

11.The God-Man

12. The Clones

13.The Space Wolf

14.The Mercenary

15. The Lost Boy and Dog

16.The Teenage Racers

17.The Old Planet

18. The Space Beast

19. The Imperial Assassin
20. The Invaders
21. The Dark Figure

22.The Intergalactic Family

23.The Space Police

24. The Prisoner

25.The Grandfather

26.The Child

27. The Shape Shifter

28.The Planet Eater
29.The Cruise Ship

30. The AI Ships


31. The Benevolent Aliens

Bref, c'est fini, je suis allée au bout, il y a peu de chances que je recommence parce que ça aspire l'énergie créative aussi sûrement qu'un NaNoWriMo, mais c'était un exercice intéressant que je ne regrette pas.
J'ai maintenant une pochette pleine de dessins tout neufs au stylo-bille.

Je suis folle et je tente Inktober

"Allez, Oph, tu aimes dessiner, c'est l'occasion !"
"Bien sûr que tu as un boulot de malade et un roman à finir, mais tu caseras bien quelques minutes par jour pour ça !"
"Tu étouffes sous le stress et tu tombes de fatigue ? Peu importe, tu y arriveras !"

Voilà comment, en dépit du bon sens, je me suis lancée dans le défi Inktober : un dessin à l'encre par jour (petite joueuse, je ferai essentiellement du stylo-bille) pendant tout le mois d'octobre.


J'ai choisi un thème parmi tous ceux qui traînaient aux confins de la Toile. Je le dévoilerai en fin de mois.
En attendant, mes dessins quotidiens seront visibles sur mon compte DeviantArt.

Je suis folle et je tente Inktober

"Allez, Oph, tu aimes dessiner, c'est l'occasion !"
"Bien sûr que tu as un boulot de malade et un roman à finir, mais tu caseras bien quelques minutes par jour pour ça !"
"Tu étouffes sous le stress et tu tombes de fatigue ? Peu importe, tu y arriveras !"

Voilà comment, en dépit du bon sens, je me suis lancée dans le défi Inktober : un dessin à l'encre par jour (petite joueuse, je ferai essentiellement du stylo-bille) pendant tout le mois d'octobre.


J'ai choisi un thème parmi tous ceux qui traînaient aux confins de la Toile. Je le dévoilerai en fin de mois.
En attendant, mes dessins quotidiens seront visibles sur mon compte DeviantArt.

Je suis folle et je tente Inktober

"Allez, Oph, tu aimes dessiner, c'est l'occasion !"
"Bien sûr que tu as un boulot de malade et un roman à finir, mais tu caseras bien quelques minutes par jour pour ça !"
"Tu étouffes sous le stress et tu tombes de fatigue ? Peu importe, tu y arriveras !"

Voilà comment, en dépit du bon sens, je me suis lancée dans le défi Inktober : un dessin à l'encre par jour (petite joueuse, je ferai essentiellement du stylo-bille) pendant tout le mois d'octobre.


J'ai choisi un thème parmi tous ceux qui traînaient aux confins de la Toile. Je le dévoilerai en fin de mois.
En attendant, mes dessins quotidiens seront visibles sur mon compte DeviantArt.

Croquis rôlistes

Parce que même quand on manie (trop) le clavier – ce sprint final simultané entre mon boulot-qui-paie-les-factures et le manuscrit du tome 2 de Freaks' Squeele aura ma peau –, c'est important de ne pas lâcher le crayon. Et aussi de se faire plaisir en parcourant quelques donjons.



Croquis rôlistes

Parce que même quand on manie (trop) le clavier – ce sprint final simultané entre mon boulot-qui-paie-les-factures et le manuscrit du tome 2 de Freaks' Squeele aura ma peau –, c'est important de ne pas lâcher le crayon. Et aussi de se faire plaisir en parcourant quelques donjons.



Croquis rôlistes

Parce que même quand on manie (trop) le clavier – ce sprint final simultané entre mon boulot-qui-paie-les-factures et le manuscrit du tome 2 de Freaks' Squeele aura ma peau –, c'est important de ne pas lâcher le crayon. Et aussi de se faire plaisir en parcourant quelques donjons.